Print Friendly, PDF & Email

Se faire vacciner sur son lieu de travail va devenir possible, sous certaines conditions. A partir de jeudi 25 février, les personnes âgées de 50 à 64 ans atteintes de comorbidités pourront se faire administrer le vaccin d’AstraZeneca par leur médecin traitant mais aussi par leur médecin du travail. La Direction générale du travail a publié le 16 février dernier un protocole de vaccination.

Qui pourra être vacciné ?

Dans un premier temps, seuls les salariés âgés de 50 à 64 ans présentant des comorbidités (maladie cardio-vasculaire, diabète instable, hypertension artérielle, obésité, pathologie respiratoire chronique, etc.) pourront se faire vacciner.

Une vaccination basée sur le volontariat

La vaccination sera basée sur le volontariat des médecins du travail comme des salariés. Elle doit être proposée aux salariés, « qui doivent effectuer une démarche explicite de choix d’être vacciné par le médecin du travail, dans la mesure où ces personnes peuvent aussi choisir d’être vaccinés par leur médecin traitant », précise le protocole.

A l’instar des médecins généralistes, les médecins du travail volontaires sont invités, depuis le 12 février, à se rapprocher de

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Introduction à la psychologie à l'Université