Ispiši Prijateljski, PDF i E-mail

Od singapurske deklaracije o znanstvenom integritetu 2010., međunarodna znanstvena zajednica mobilizirala se kako bi osigurala da se jasnije afirmiraju metodološki i etički zahtjevi istraživanja, u kontekstu u kojem utrka za novostima i uvođenje pojačane konkurentske logike umnožavaju rizike od zanošenja. Osim toga, jačanje regulative i izazovi društvene odgovornosti zahtijevaju poznavanje i prisvajanje temeljnih načela znanstvenog integriteta.

Les différents organismes de recherche en France ont multiplié les initiatives et leur convergence a conduit à la signature de la charte de déontologie des métiers de la recherche par la CPU (Conférence des Présidents d’Universités) et les principaux organismes en janvier 2015. A la suite du rapport remis par le Pr. Pierre Corvol en 2016, “Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d’intégrité scientifique”, plusieurs décisions ont été prises, notamment :

  • les écoles doctorales doivent veiller à ce que les doctorants bénéficient d’une formation à l’éthique et à l’intégrité scientifique,
  • les établissements ont nommé un référent à l’intégrité scientifique,
  • un Office français de l’intégrité scientifique (OFIS) a été installé en 2017 auprès du HCERES.

Engagée dès 2012 sur cet enjeu avec l’adoption d’une charte, l’université de Bordeaux a, en partenariat avec la CPU, le COMETS-CNRS, l’INSERM et l’INRA, développé la formation sur l’intégrité scientifique que nous vous proposons sur FUN. Bénéficiant du soutien de l’IdEx Bordeaux et du Collège des écoles doctorales, cette formation a été conçue avec la Mission d’appui à la pédagogie et à l’innovation (MAPI) de l’université de Bordeaux.

PROČITAJTE  Primjenjuje li se kolektivni ugovor koji predviđa naknade za plaću retroaktivno na otpuštenog zaposlenika prije potpisivanja?

Cette formation a été suivie par les doctorant.e.s de l’Université de Bordeaux depuis 2017 et par d’autres établissements depuis 2018. Elle a été introduite comme MOOC sur FUN à partir de novembre 2018. Près de 10.000 apprenant.e.s se sont inscrit.e.s chaque année aux deux premières sessions (2018/19 et 2019/20). Parmi les 2511 apprenant.e.s ayant répondu au questionnaire d’évaluation de la formation lors de la dernière session, 97% l’ont jugée utile et 99% estiment avoir acquis des connaissances nouvelles.