Print Friendly, PDF & Email

Un licenciement économique est souvent mal vécu. Mais bien géré, il peut être un tremplin vers un renouveau professionnel, pourvu qu’on dispose des clés pour rebondir, certes, mais plus haut et dans une direction « qui fait sens ». La preuve avec le témoignage de Marie, 31 ans, ancienne esthéticienne et désormais Assistante commerciale dans les Hauts de France.

Le rythme de vie de Marie est comme la formule IFOCOP qu’elle a choisie pour amorcer sa reconversion professionnelle : IN-TEN-SIF. Pour preuve, y a 18 mois encore, elle se consacrait corps et âme à son métier de Responsable de centre esthétique à Lille et entamait une réflexion sur les changements à engager pour mieux concilier vie personnelle et professionnelle en vue d’un heureux événement : la naissance de sa fille. Sauf qu’un autre événement, inattendu lui, viendra bouleverser les choses… L’institut qui emploie Marie est en proie à des difficultés et se retrouve contraint de procéder à plusieurs licenciements économiques. Marie se retrouve alors inscrite comme demandeur d’emploi en Contrat de Sécurisation professionnel (CSP) chez Pôle Emploi. Mais elle ne compte pas faire durer cette situation éternellement.

La remise en question

Très vite, elle fait son introspection, comme elle a accepté de nous

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Saisie sur salaire : la fraction insaisissable a augmenté