Dans cette série d’entretiens, l’auteur, entrepreneur, évangéliste et homme d’affaires Guy Kawasaki aborde divers aspects du monde des affaires. Apprenez à fixer des priorités, à éviter les plans d’affaires (Business plan) qui échouent, à créer des prototypes, à anticiper les nouveaux marchés, à utiliser les médias sociaux et bien plus encore. À la fin de cette session vidéo gratuite, vous aurez une approche plus pratique et dynamique de l’entreprise et de sa relation avec les médias sociaux.

Création d’un business plan

Dans un premier temps, vous ferez une courte présentation et présenterez votre plan d’affaires.

Le projet de business plan peut être divisé en trois parties.

– Section 1 : Introduction au projet, au marché et à la stratégie.

– Section 2 : Présentation du chef de projet, de l’équipe et de la structure.

– Section 3 : Perspectives financières.

Section 1 : Projet, marché et stratégie

L’objectif de cette première partie du plan d’affaires est de définir votre projet, le produit que vous voulez offrir, le marché sur lequel vous voulez opérer et la stratégie que vous voulez appliquer.

Cette première partie peut avoir la structure suivante :

  1. plan/proposition : il est important de décrire de manière claire et précise le produit ou le service que vous voulez offrir (caractéristiques, technologies utilisées, avantages, prix, marché cible, etc.)
  2. analyse du marché sur lequel vous travaillez : étude de l’offre et de la demande, analyse des concurrents, des tendances et des attentes. Une étude de marché peut être utilisée à cette fin.
  3. Présentation de la stratégie de mise en œuvre du projet : stratégie commerciale, marketing, communication, approvisionnement, achats, processus de production, calendrier de mise en œuvre.
LIRE  Aborder et traiter une situation conflictuelle

Après la première étape, le lecteur du plan d’affaires devrait savoir ce que vous offrez, quel est votre marché cible et comment vous allez démarrer le projet ?

Section 2 : Gestion et structure du projet

La section 2 du plan d’affaires est consacrée au chef de projet, à l’équipe de projet et à la portée du projet.

Cette section peut être éventuellement organisée comme suit :

  1. Présentation du chef de projet : antécédents, expérience et compétences. Cela permettra au lecteur d’évaluer vos compétences et de déterminer si vous êtes en mesure de mener ce projet à terme.
  2. Motivation pour le démarrage du projet : pourquoi voulez-vous réaliser ce projet ?
  3. Présentation de l’équipe de gestion ou d’autres personnes clés impliquées dans le projet : Il s’agit de la présentation des autres personnes clés impliquées dans le projet.
  4. Présentation de la structure juridique et de la structure du capital de l’entreprise.

À la fin de cette deuxième partie, la personne qui lit le plan d’affaires a les éléments pour prendre une décision sur le projet. Elle sait sur quelle base juridique il repose. Comment va-t-il être réalisé et quel est le marché visé ?

Section 3 : Estimations

La dernière partie du plan d’affaires est constituée des projections financières. Les projections financières doivent comprendre au moins les éléments suivants :

  1. un compte de résultat prévisionnel
  2. votre bilan prévisionnel
  3. une présentation de la trésorerie projetée pour le mois
  4. une synthèse de financement
  5. un rapport sur les investissements
  6. un rapport sur le fonds de roulement et son fonctionnement
  7. un rapport sur les résultats financiers attendus

À la fin de cette dernière section, la personne qui lit le business plan doit comprendre si votre projet est réalisable, raisonnable et financièrement viable. Il est important de rédiger les états financiers, de les compléter par des notes et de les relier aux deux autres sections.

LIRE  Vers une prime Macron renouvelée pour les salariés de la « deuxième ligne » ?

Pourquoi des prototypes ?

Le prototypage est une partie importante du cycle de développement d’un produit. Il présente un certain nombre d’avantages.

Il confirme que l’idée est techniquement réalisable

L’objectif du prototypage est de transformer une idée en réalité et de prouver que le produit répond aux exigences techniques. Ainsi, cette approche peut être utilisée pour :

– Tester la fonctionnalité de la solution.

– Tester le produit sur un nombre limité de personnes.

– Déterminer si l’idée est techniquement réalisable.

Développer le produit à l’avenir, en tenant éventuellement compte des commentaires des utilisateurs et en l’adaptant aux attentes actuelles du groupe cible.

Convaincre des partenaires et obtenir un financement

Le prototypage est un outil très efficace pour attirer les partenaires et les investisseurs. Il permet de les convaincre de l’avancement et de la viabilité à long terme du projet.

Il peut également permettre de lever des fonds pour des prototypes plus avancés et le produit final.

Pour la Recherche de clients

Proposer des échantillons lors d’expositions et d’autres événements publics est une stratégie efficace. Elle peut conduire à un plus grand engagement des clients. S’ils sont intéressés par la solution, ils peuvent passer une commande par la même occasion.

De cette façon, l’inventeur peut réunir les fonds nécessaires pour produire le produit et le mettre sur le marché.

Pour économiser de l’argent

Un autre avantage du prototypage est que cette étape importante permet d’économiser du temps et de l’argent. Elle vous permet de tester votre solution et de faire en sorte que davantage de personnes la voient et l’adoptent.

LIRE  Le 24 juin 2020 Covid-19 : la branche ECLAT lance son plan de relance de l’activité La CPNEF ÉCLAT (ex Animation) prend des mesures en matière de formation pour répondre aux besoins des structures qui s’engagent dans la reprise d’activité.  

Le prototypage vous évite de perdre beaucoup de temps et d’argent à développer et à vendre des solutions qui ne fonctionnent pas ou que personne n’achète.

Poursuivre la lecture de l’article sur le site d’origine →