Catégorie : Sur le web

SOS vocabulaire : comment débuter une conversation dans toutes les langues ?

Apprendre à débuter une conversation dans une langue étrangère fait partie des indispensables du vocabulaire. Il existe des tas d’expressions pour vous assurer d’être compris, de comprendre et d’engager la discussion avec votre interlocuteur. “Je ne comprends pas”, “pouvez-vous répéter”, ou encore “comment appelez-vous cela” sont des expressions toutes simples à apprendre qui vous aideront pourtant à vous exprimer en anglais, allemand, espagnol, italien et portugais du Brésil.

Pourquoi et comment débuter une conversation dans une langue étrangère ?^
S’assurer d’être bien compris par votre interlocuteur, c’est la base pour mener et débuter une conversation dans une langue étrangère. Lors d’un voyage dans un pays étranger dont vous ne maîtrisez pas bien la langue, connaitre ce vocabulaire peut être véritablement salvateur, dans bien des situations. Savoir dire “pouvez-vous répéter ?”, “comment appelez-vous cela ?” ou encore “me comprenez-vous ?” peut vraiment vous aider à clarifier des situations avec votre interlocuteur et à vous vous faire comprendre.
Bien sûr, savoir comment débuter une conversation ne suffit pas pour être à l’aise dans toutes les situations. Alors pour apprendre plus de vocabulaire, vous améliorer ou vous perfectionner dans une langue étrangère, rien de tel que vous exercer grâce à une application d’apprentissage des langues comme MosaLingua. Et pour être encore plus à l’aise dans tous vos échanges, entraînez vous avec un partenaire linguistique !
Vous trouverez donc ci dessous des mots et expressions pour savoir comment débuter une conversation en anglais, allemand, espagnol, italien et portugais du Brésil. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bons échanges !
Dire “Je suis français-e”^

anglais : I’m American/English
allemand : Ich bin Deutsche/r
portugais : Eu sou brasileiro(a)
italien : Sono italiano/a
espagnol : Soy español(a)

Dire “Je ne comprends pas”^

anglais : I don’t understand
allemand : Ich verstehe nicht
portugais : Não entendi
italien : Non capisco / Non ho capito
espagnol : No lo entiendo

Dire “Me comprenez-vous ?”^

anglais : Do you understand me?
allemand : Verstehen Sie mich?
portugais : Você está me entendendo?
italien : Mi capisce?
espagnol : ¿Me entiendes?

Dire “Y’a-t-il quelqu’un qui parle français ?”^

anglais : Does anyone speak English?
allemand : Spricht hier jemand Deutsch?
portugais : Há alguém aqui que fale português?
italien : C’è qualcuno che parla italiano?
espagnol : ¿Alguien habla inglés?

Dire “Comment dit-on … en [langue cible] ?”^

anglais : How do you say … in [target language]
allemand : Wie sagt man … auf [Zielsprache] ?
portugais : Como se diz… em [idioma]
italien : Come si duce … in [lingua di arrivo]?
espagnol : Cómo se dice … en [lengua de destino]

Dire “Comment appelez-vous cela ?”^

anglais : What is this called?
allemand : Wie nennen Sie das?
portugais : Como é o seu nome?
italien : Come lo chiami questo?
espagnol : ¿Cómo llamas a esto?

Dire “Que signifie … ?”^

anglais : What does … mean?
allemand : Was heißt…?
portugais : O que significa…?
italien : Che significa…?
espagnol : ¿Qué significa …?

Dire “Plus lentement, s’il vous plaît”^

anglais : Could you slow down, please?
allemand : Langsamer, bitte.
portugais : Mais devagar, por favor
italien : Più piano/lentamente, per favore
espagnol : ¿Puedes hablar más despacio, por favor?

Dire “Je ne parle pas (bien) [langue cible]”^

anglais : I don’t speak [target language] (very well)
allemand : Ich spreche kein/nicht so gut [Zielsprache]
portugais : Eu não falo (bem) o [idioma]
italien : Non parlo (bene) [lingua di arrivo]
espagnol : No hablo [lengua destino] (muy bien)

Dire “Je parle (un peu) [langue cible]”^

anglais : I speak (a little) [target language]
allemand : Ich spreche (ein bisschen) [Zielsprache]
portugais : Eu falo um pouco de [idioma]
italien : Parlo (un po’) [lingua di arrivo]
espagnol : Hablo (un poco) [lengua de destino]

Dire “Vous m’avez mal compris”^

anglais : I think you misunderstood me
allemand : Sie haben mich falsch verstanden
portugais : Você me entendeu mal
italien : Lei mi ha capito male
espagnol : Creo que no me has entendido

Dire “Tu peux répéter s’il te plaît ?”^

anglais : Can you repeat that, please? / Say again?
allemand : Kannst du das bitte wiederholen?
portugais : Você pode repetir, por favor?
italien : Puoi ripetere per favore ?
espagnol : ¿Me lo puedes repetir, por favor?

Dire “Je suis en train d’apprendre [langue cible]”^

anglais : I’m learning [target language]
allemand : Ich lerne [lZielsprache]
portugais : Estou aprendendo [idioma]
italien : Sto imparando [lingua di arrivo]
espagnol : Estoy aprendiendo [lengua de estudio]

Maintenant que vous savez débuter une conversation dans une langue étrangère^
Voilà ! Maintenant vous savez comment débuter une conversation dans une langue étrangère dans 5 langues utiles partout dans le monde. Alors même si vous n’avez pas pas l’intention de parler couramment l’une de ces langues, vous pourrez au moins vous sortir de situations parfois… compliquées !
Pour aller plus loin^

Vous avez aimé cet article ?
Bravo d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Qu’en avez-vous pensé ? Merci de nous laisser une note, cela nous motivera à écrire d’autres articles

Merci pour votre vote

Un petit clic ne vous coûte rien, mais c’est très important pour nous:
 1.1K      

Vous voulez commencer tout de suite ?

Commencez à apprendre une langue gratuitement

Cet article vous donne envie d’apprendre une ou plusieurs langues ?
Nous avons 2 super nouvelles… La première : nous pouvons vous aider.Deuxième bonne nouvelle : vous pouvez commencer gratuitement et dès maintenant ! Activez votre essai gratuit, et profitez pendant 15 jours de cette méthode efficace pour apprendre les langues.
Flashcards pour apprendre du vocabulaire, vidéos en V.O. avec sous-titres, livres audios, textes adaptés à votre niveau : MosaLingua Premium (Web & Mobile) vous donne accès à tout cela, et bien plus encore ! Commencez tout de suite (c’est gratuit et sans risque).

Je commence tout de suite

Lire la suite

Développement personnel : s’épanouir grâce aux langues étrangères

Avez-vous déjà eu l’impression d’être plus vulgaires, impolis ou au contraire plus sympathiques et ouverts d’esprit lorsque vous parlez dans une autre langue ? C’est normal ! En effet, nombreuses sont les études qui tendent à confirmer que l’apprentissage d’une nouvelle langue peut changer son comportement vis-à-vis des autres… ou de soi-même ! Dans quelle mesure apprendre une langue peut devenir un atout pour son développement personnel ? C’est ce que nous allons vous expliquer !Plusieurs études ont démontré que l’apprentissage d’une langue entraîne une modification de la personnalité
Les chercheurs sont désormais unanimes : l’apprentissage d’une langue engendre une évolution de la personnalité des apprenants. Les premières études sur le sujet ont été menées dans les années 60 par la psycholinguiste Susan Ervin-Tripp, pionnière dans les études sur la psychologie et le développement des langues chez les bilingues. Susan Ervin-Trip a notamment conduit les premières études expérimentales auprès d’adultes bilingues. Elle souhaitait explorer plus en détail l’hypothèse selon laquelle le contenu des discours bilingues change en fonction de la langue.
En 1968, Susan Ervin-Trip choisit comme sujet d’étude les femmes de nationalité japonaise vivant à San Francisco et mariées à des Américains. Isolées de la communauté nipponne résidant alors en Amérique, ces femmes n’avaient donc que très peu d’occasions de parler japonais. Le questionnaire préparé par Susan Ervin-Trip proposait notamment d’associer un sentiment à la situation suivante : « lorsque mes envies diffèrent de celles de ma famille, je ressens… ». Si les locutrices japonaises soulignaient majoritairement un sentiment de « grand malheur » en japonais,  le sentiment exprimé en anglais était radicalement différent puisque c’est « le pouvoir d’agir selon ses envies » qui était alors mis en avant – un indice fort.
Simple coïncidence ? Peut-être pas : on retrouve cette différence d’interprétation dans l’étude ethnographique menée en 1998 par la chercheuse Michele Koven auprès d’adultes parisiens immigrés au Portugal, à qui elle demanda de raconter certaines expériences personnelles dans chacune des langues (français et portugais). Les résultats montrèrent des changements caractériels significatifs. Ainsi, les femmes étaient plus enclines à défendre leurs idées dans les récits en français, tandis qu’elles faisaient plus de concessions lorsqu’elles s’exprimaient en portugais.
Illustration de Lucille Duchêne
Et ce n’est pas tout : leur personnalité était également changée selon la langue du récit utilisée. Michele Koven demanda aux participants de se définir, toujours dans les deux langues. L’une d’entre elles, qui se définissant comme « une banlieusarde en colère » lorsqu’elle s’exprimait en Français, choisissait de se décrire comme une « cliente de banque frustrée, polie et patiente ne souhaitant pas attirer l’attention à cause du fait qu’elle est immigrée » lorsqu’elle parlait en portugais.
Que nous apprennent ces deux études ? C’est simple : pour réussir à exprimer ses idées de la façon la plus exacte possible dans une langue étrangère, il est important d’apprendre et d’utiliser un vocabulaire précis et varié. C’est pour cette raison que la méthode Babbel s’appuie sur des exercices de conversation qui s’adaptent parfaitement aux différents contextes d’apprentissage.
Quel intérêt pour vous ? Non seulement c’est beaucoup plus facile de trouver un petit moment réservé à l’apprentissage d’une langue dans votre emploi du temps, mais les thématiques des leçons correspondent en plus à vos centres d’intérêt. Créés par des experts de la linguistique et du multilinguisme, les cours Babbel sont élaborés afin de vous aider à enrichir votre vocabulaire et votre connaissance de la langue en accord avec vos objectifs personnels. C’est un excellent moyen de consolider votre développement personnel et  vous épanouir, vous ne trouvez pas ?
Cependant, si ces études montrent des résultats significatifs, elles doivent néanmoins être lues avec précaution. En effet, aucune d’entre elles ne prend en compte le contexte dans lequel les langues parlées par les volontaires ont été apprises, au même titre que les différences intrinsèques entre chacune des langues.
Conjuguer développement personnel et apprentissage
Le contexte d’apprentissage d’une langue est primordial pour comprendre la perception de celle-ci, et donc le sentiment positif ou négatif qui en découle. En effet, apprendre une nouvelle langue à l’occasion d’un voyage, pendant ses études ou pour raisons professionnelles n’engendrera pas la même perception de la langue chez l’apprenant, qui n’aura de fait pas forcément la même aisance à parler dans cette langue. Par exemple, si la langue est imposée, il est fort probable qu’elle soit perçue négativement et suscite un blocage.
Le journaliste américain Robert Lane Greene a ainsi mis en lumière le fait que les personnes bilingues associent une langue étrangère à un contexte spécifique et notamment à des expériences émotives particulières au cours de leurs vies. Ces situations particulières influencent ainsi les sentiments éprouvés.
C’est pour cette raison que la méthode Babbel s’appuie sur des cours de 15 minutes axés sur des exercices de conversation qui s’adaptent parfaitement aux différents contextes d’apprentissage. Non seulement il devient très facile d’intégrer l’apprentissage d’une langue dans votre emploi du temps, mais les thèmes évoqués dans les leçons correspondent à vos centres d’intérêt. Une aubaine pour votre développement personnel !
La langue que nous parlons influence notre vision du monde
Si comme nous l’avons vu le contexte d’apprentissage joue un rôle important, qu’en est-il des personnes qui ont déjà appris la langue ? Le cas des polyglottes est particulièrement intéressant : en effet, de nombreuses recherches tendent à montrer que ces derniers s’épanouissent plus ou moins selon la langue utilisée. Plusieurs études démontrent en effet que la structure d’une langue peut modifier et de fait influencer notre manière de penser, de réfléchir… et donc de s’épanouir.
Wilhelm von Humboldt, qui fut ministre d’État prussien et fondateur de la nouvelle université de Berlin, est notamment connu pour avoir travaillé sur un projet anthropologique de caractérisation des nations. La langue était alors un élément primordial dans la description d’une communauté humaine : selon lui, les langues véhiculent une vision du monde propre à chaque communauté humaine. Il estime ainsi que notre vision du monde est le reflet de notre langue et de notre culture. Parler une deuxième langue change donc naturellement notre perspective et nous permet de voir notre environnement sous un angle différent.
D’autres études, comme celle sur la relativité linguistique menée par les linguistes américains Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf dans les années 50, ont démontré une relation forte entre la langue et la conception particulière du monde. Selon eux, les hommes vivent selon leurs cultures dans des univers particuliers et l’expriment à travers la langue parlée.
S’épanouir en découvrant une nouvelle version de soi
Du point de vue de l’apprentissage des langues, ces différentes études tendent à montrer que plurilinguisme et développement personnel sont liés. Plusieurs facteurs expliquent ainsi le sentiment de se sentir « autre » lorsque vous vous exprimez dans une langue étrangère :

Différence au niveau de la maîtrise d’une langue : en fonction du niveau de compétence linguistique, il est possible de réussir à mieux s’exprimer sur un éventail de sujets différents et notamment arriver à parler de ses sentiments ou faire de l’ironie et des blagues.
Différence de culture : une langue étrangère implique une rencontre et une proximité avec une culture étrangère. Dans le cas de personnes bilingues avec le même niveau dans deux ou plusieurs langues, des sentiments différents de ceux de la langue maternelle se forment.
Différence de langue : la grammaire et la syntaxe d’une langue diffèrent d’une langue à une autre, ce qui modifie la façon de s’exprimer.

Tous ces différents facteurs influencent en effet notre personnalité car ils offrent la possibilité de réfléchir dans une langue différente de notre langue maternelle, qui elle-même renferme une culture unique. Autant de façons différentes de percevoir et d’interpréter le monde, et par conséquent de s’y épanouir. Alors, qu’attendez-vous pour apprendre une nouvelle langue avec Babbel ?

Lire la suite

Comment utiliser des images mentales pour mieux mémoriser ? – VIDEO

Vous souhaitez vous améliorer dans votre langue-cible plus rapidement ? Utiliser des images mentales peut vous aider efficacement à atteindre votre but. Comment fonctionne cette méthode ? Lisa Joy, une de nos professeurs d’anglais à MosaLingua et elle-même apprenante en langues, vous donne quatre moyens de créer des images mentales efficaces qui peuvent vous aider à améliorer votre mémoire et votre apprentissage des langues.

Utiliser des images mentales pour s’améliorer dans sa langue-cible^
Près de 65% de la population sont des apprenants visuels, ce qui signifie qu’il y a de fortes chances pour que vous en soyez un. En effet, notre cerveau a tendance à fonctionner en nous envoyant des images.
Voici un test rapide pour mieux comprendre ! Pensez à votre dernier passage au supermarché et essayez de vous rappeler autant de détails que possible. Pensez à des choses spécifiques comme les objets que vous avez achetés, si vous avez pris un panier ou un caddie, si vous y étiez seul ou accompagné, comment vous avez payé à la fin… N’hésitez pas à fermer les yeux si ça vous aide.
Comment vous rappelez-vous de cet événement dans votre tête ? Était-ce sous forme de mots, de sons ou d’images ? La plupart répondront d’images. Si c’est votre cas, vous êtes probablement un apprenant visuel. Ou peut-être avez-vous reçu un autre type d’infos qui a activé votre mémoire ?
Maintenant que vous comprenez ce que je veux dire par “notre cerveau fonctionne en nous envoyant des images”, passons au niveau supérieur et copions ce que font les génies de la mémoire pour se souvenir.
Créer des images mentales efficaces pour apprendre^
Dans le domaine de l’apprentissage des langues, il existe une astuce pour vous aider à apprendre de nouvelles expressions plus rapidement et plus efficacement. Il s’agit d’utiliser des images mentales en les associant avec celles-ci. Par exemple, si vous devez vous rappeler du mot français “soleil”, vous améliorerez vos chances de vous en souvenir si vous associez le mot avec une représentation mentale du soleil.
Est-ce que ça marche toujours ? Pas tout le temps, parce que ça pourrait être trop commun. Heureusement, créer des images mentales n’est pas très compliqué. Vous allez apprendre comment faire ici ! Veillez à bien créer des images qui ont une ou plusieurs de ces quatre caractéristiques :

l’exagération
une association inhabituelle
le mouvement
une implication émotionnelle

Examinons chacune d’entre elles pour que vous puissiez mieux comprendre et commencer à les appliquer tout de suite à votre apprentissage des langues.
L’exagération^
Une bonne image mentale doit être exagérée, ce qui veut dire qu’elle doit avoir des dimensions et des proportions qui ne se conforment pas à ce que vous voyez d’habitude. Par exemple, si vous voulez mémoriser le mot “pied” en français, vous pouvez penser à un homme avec un pied beaucoup plus grand que l’autre. Ou si vous voulez apprendre le mot unghia (ongle en italien), imaginez une femme dont les ongles sont si longs qu’ils touchent le sol ! C’est difficile d’oublier ce genre d’images.
Une association inhabituelle^
Pour mémoriser le mot “livre”, pensez à un chat en train de lire un livre, en le tenant entre ses pattes… ou pensez à des aliens portant des lunettes pour vous souvenir du mot “lunettes” en italien. Essayez cette technique et pensez-y comme un jeu. Cela peut être vraiment amusant !
Le mouvement^
Saviez-vous que votre attention est stimulée encore plus par le mouvement que par les objets fixes ? C’est pourquoi les images en mouvement sont mieux enregistrées dans votre cerveau : ça les rend plus difficiles à oublier. Si vous devez vous rappeler du mot coche (voiture en espagnol), c’est mieux d’imaginer une voiture en mouvement. Ou si vous devez vous rappeler du mot “pierre” en français, imaginez une pierre qui roule.
Une implication émotionnelle^
Les émotions jouent aussi un rôle très important dans votre mémoire. Comme vous l’avez peut-être déjà compris, il est extrêmement difficile d’oublier les lieux liés à une expérience intense ou associés à des moments de bonheur ou de tristesse. On est souvent surpris de pouvoir se rappeler des moindres détails de ces souvenirs, alors qu’on peut passer devant le même bâtiment sur le chemin du travail sans jamais remarquer sa couleur ou le nombre d’étages qu’il comporte…
Si vous étiez assez âgé à l’époque, vous vous rappelez sans doute précisément où vous étiez et ce que vous faisiez lorsque vous avez appris les événements du 11 septembre 2001, qui était une journée très chargée en émotions. De la même façon, à chaque fois que vous apprenez le mot “chien” dans une nouvelle langue, vous pouvez l’associer à votre animal de compagnie.
C’est tout ! Vous voyez comme ces techniques sont faciles ? À votre tour de créer vos propres images mentales efficaces ! Partagez avec nous certaines de vos idées dans les commentaires et dites-nous laquelle de ces quatre techniques vous préférez utiliser.
Une dernière note cependant : plus elles sont personnelles, plus il sera facile de s’en souvenir. Le fait même d’évoquer une image mentale vous aidera dans le processus de mémorisation. Les images mentales sont plus efficaces si vous les créez vous-même. Alors, soyez créatif et amusez-vous !
Toutes les astuces en vidéo^
Vous pouvez retrouver toutes les astuces de Lisa-Joy en vidéo. Elle est en anglais, mais il existe des sous-titres en français (et en d’autres langues) si besoin. Cliquez sur la roue pour les activer et vous pourrez aussi ralentir la vitesse de diction si besoin.
[embedded content]
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube !
Pour aller plus loin^
Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à regarder ceux-ci aussi :

Vous avez aimé cet article ?
Bravo d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Qu’en avez-vous pensé ? Merci de nous laisser une note, cela nous motivera à écrire d’autres articles

Merci pour votre vote

Un petit clic ne vous coûte rien, mais c’est très important pour nous:
        

Vous voulez commencer tout de suite ?

Commencez à apprendre une langue gratuitement

Cet article vous donne envie d’apprendre une ou plusieurs langues ?
Nous avons 2 super nouvelles… La première : nous pouvons vous aider.Deuxième bonne nouvelle : vous pouvez commencer gratuitement et dès maintenant ! Activez votre essai gratuit, et profitez pendant 15 jours de cette méthode efficace pour apprendre les langues.
Flashcards pour apprendre du vocabulaire, vidéos en V.O. avec sous-titres, livres audios, textes adaptés à votre niveau : MosaLingua Premium (Web & Mobile) vous donne accès à tout cela, et bien plus encore ! Commencez tout de suite (c’est gratuit et sans risque).

Je commence tout de suite

Lire la suite

À quel âge apprendre une langue étrangère ? Les seniors témoignent !

L’âge n’est absolument pas une barrière pour apprendre une langue étrangère. Les retraités ont du temps à consacrer pour une nouvelle activité qui les stimule. Les motivations sont nombreuses et les bienfaits se voient aussi bien à court terme, qu’à long terme. La sagesse viendrait-elle avec l’âge ? Les plus jeunes sont connus comme étant des « éponges à langues » mais lorsqu’on prend de l’âge, on est plus capable d’analyser ses difficultés et ses faiblesses et les surmonter rapidement afin d’avoir un résultat à la hauteur de ses attentes.

À quel âge apprendre une langue étrangère ?^
On dit souvent que les enfants ont plus de facilité à apprendre une langue. Est-ce que cela signifie que les seniors auront d’énormes difficultés à apprendre une langue étrangère ? Réponse : non, l’acquisition sera simplement différente. Les seniors doivent donc fournir des efforts différents. Certaines études expliquent que l’âge idéal pour apprendre une langue étrangère serait soit en étant un très jeune enfant, entre 3 et 6 ans, car le cerveau serait plus réceptif et modulable. Des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) sont parvenus à la conclusion que l’apprentissage des langues est plus difficile après 18 ans pour des raisons culturelles, biologiques et physiologiques.  Cependant, apprendre une langue étrangère à un âge plus avancé est tout à fait possible, il s’agit d’y mettre de la motivation et de la rigueur.
Qu’est-ce qui motive les seniors à apprendre une langue étrangère ?^
Les langues les plus apprises par les seniors^
Selon l’étude Ifop, 85% des seniors se disent capable d’apprendre une langue étrangère. À l’heure du numérique, les seniors se prennent en main pour mettre à profit ces nouvelles méthodes d’apprentissage en ligne.91 % d’entre eux estiment même que c’est l’une des meilleures façons de rester agile mentalement. En effet, depuis qu’ils sont à la retraite, beaucoup de seniors n’arrêtent pas d’apprendre de nouvelles choses ! Ils enchainent constamment les activités dont parfois l’apprentissage de nouvelles langues.
Parmi les langues les plus apprises par les seniors, on trouve l’anglais (45%), l’espagnol (27%), l’italien (19%) et l’allemand (11%).
Plus on avance en âge, plus apprendre une langue peut sembler intimidant. Pourtant, l’étude de Ifop nous prouve que les seniors sont plus tenaces et assidus dans leur révision que les 18-35 ans.
Une occasion de se lancer^
Nous avons demandé à Henri, 75 ans, retraité à Saint Jean de Luz, ce qui l’avait poussé à apprendre l’espagnol. Il nous a expliqué qu’il avait un appartement à Lira, en Espagne, où il se repose en automne et en hiver, car les températures sont plus douces qu’en France. Il souhaiterait pouvoir discuter avec les locaux et se faire comprendre lorsqu’il va chez le médecin ou au club de golf. Comme il a le temps et la motivation d’apprendre, il progresse rapidement. Il a déjà réussi à s’inscrire dans un club de golf et auprès des joueurs de bridge, tout ça par téléphone en espagnol ! Il était très fier de pouvoir nous raconter son aventure avec Mosalingua.
Une nouvelle trajectoire de vie^
Diverses raisons justifient cet enthousiasme pour les langues. La retraite libère des contraintes professionnelles, et beaucoup trouvent l’occasion rêvée de réaliser des projets longtemps mise en pause, d’enrichir leur connaissance, de s’épanouir intellectuellement, mais pas seulement. Faire le choix d’occuper sa retraite en apprenant une langue, témoigne d’une volonté de se recentrer sur une nouvelle trajectoire de vie et de rapport au monde.
Améliorer la communication avec son entourage^
Une raison pourrait être la volonté d’améliorer sa compétence communicative, d’échange et de partage. Certaines personnes souhaitent s’accoutumer avec la langue parlée dans l’entourage familial. Tandis que d’autres veulent se familiariser avec la langue du pays concerné afin de pouvoir s’y rendre pour voir leurs enfants et petit-enfants. Ainsi, la quête d’une compétence linguistique est souvent associée à la pratique touristique. 63% des seniors qui ont répondu à l’enquête Ifop, indiquent qu’ils apprennent une langue pour mieux communiquer en voyage plutôt que pour leur développement personnel (40%). Ils sont donc prêts à voyager vers de nouveaux horizons pour vivre une aventure instructive. En effet, il est très appréciable d’échanger de manière spontanée, sans barrière linguistique, avec les locaux. De ce fait, on remarque que de plus en plus de personnes âgées se lance dans un tour du monde et d’autres décide de passer leur retraite à l’étranger.
Se reconnecter avec ses racines^
Une autre motivation pour les personnes âgées pour apprendre une nouvelle langue, c’est le souhait de communiquer dans la langue maternelle de ses parents afin de se reconnecter avec ses racines familiales. Comme Simone, 81 ans, qui a des origines allemandes par ses grands-parents maternels, souhaite renouer avec la culture de ses ancêtres. Elle se souvient de conversations en allemand lorsqu’elle était petite, de chants appris pendant l’enfance, puis la pratique s’est perdue. Elle a décidé de prendre des cours à l’Université, ce qui lui a permis de comprendre certaines comptines. Maîtriser la langue de ses racines, c’est se replonger dans son histoire et ses origines, peut-être même rencontrer une nouvelle famille ?
Une méthode pour entretenir sa mémoire avec l’âge^
Le départ à la retraite peut s’avérer une étape difficile, c’est pourquoi, se plonger dans l’apprentissage d’une langue est un bon moyen de s’occuper. Dans ce cas, pourquoi ne pas se lancer un nouveau défi pour se donner du courage et stimuler l’esprit ? L’une des raisons principales qui justifie l’inscription à une formation, c’est le fait de pouvoir stimuler et travailler sa mémoire au quotidien afin de lutter contre le vieillissement cérébral. Effectivement, la mémoire est très sollicitée lors de l’apprentissage de règles de grammaire, de vocabulaire… En outre, de nombreuses études montrent que l’acquisition d’une nouvelle langue pourrait améliorer les capacités cognitives des personnes âgées et éviter, voire retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer.
Comment et à quel âge apprendre une langue étrangère ?^
Trouvez un support adapté^
Il existe plusieurs possibilités pour apprendre une langue étrangère. Cours particuliers ou cours à plusieurs, formations, séjours linguistiques pour seniors en immersion, Universités du Temps Libre ou Universités Tous Ages (UTA), associations linguistiques locales, cours en ligne… Que ce soit sur un téléphone, un ordinateur ou une tablette, via des applications, tout est possible. L’essentiel est de trouver le bon support d’apprentissage selon ses envies et ses besoins.
Prenez le temps de vous créer un environnement propice à l’apprentissage. Grâce à internet, il existe beaucoup de contenus pour s’améliorer. Vous y trouverez des journaux, de la musique, des podcasts, des films, des quiz… tout ce qu’il faut pour que ce soit le plus divertissant possible. Si vous avez 20 min dans le métro, 10 min dans la salle d’attente, n’hésitez à pas lancer votre application d’apprentissage des langues. Apprendre une nouvelle langue nécessite discipline et motivation.
Osez parler !^
Osez parler, n’ayez pas peur de faire des erreurs, car plus on pratique, plus on progresse. Ainsi le lien social avec les autres peut être renforcé, car avoir un partenaire « tandem » est un moyen de faire des rencontres physiques et virtuelles. Votre confiance en vous sera boostée et la barrière de la langue ne sera plus un problème.
Utilisez des applications mobiles^
Mosalingua propose des méthodes d’apprentissage rapide sur téléphone, tablette et ordinateur. Peu importe votre âge, votre lieu d’habitation ou vos motivations, vous aurez toujours à proximité un coach virtuel en langue étrangère pour vous booster. La méthode ne demande pas plus de 20 minutes par jour, et en trois mois, on peut atteindre un niveau suffisant pour se débrouiller dans le pays ou lire des magazines.
N’hésitez plus, il n’est jamais trop tard pour se lancer ! Mais n’oubliez pas de prendre du plaisir avant tout.
À quel âge apprendre une langue étrangère : pour aller plus loin^
Si ce sujet vous intéresse, voici un autre article que vous pourriez aimer :

Bonjour Senior est une plateforme d’information et de comparaison destinée aux seniors ainsi qu’à leurs aidants. Nous proposons des guides pratiques, de l’actualité et des solutions de maintien à domicile ou en centre d’hébergement adapté.

Vous avez aimé cet article ?
Bravo d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Qu’en avez-vous pensé ? Merci de nous laisser une note, cela nous motivera à écrire d’autres articles

Merci pour votre vote

Un petit clic ne vous coûte rien, mais c’est très important pour nous:
 1.1K      

Vous voulez commencer tout de suite ?

Commencez à apprendre une langue gratuitement

Cet article vous donne envie d’apprendre une ou plusieurs langues ?
Nous avons 2 super nouvelles… La première : nous pouvons vous aider.Deuxième bonne nouvelle : vous pouvez commencer gratuitement et dès maintenant ! Activez votre essai gratuit, et profitez pendant 15 jours de cette méthode efficace pour apprendre les langues.
Flashcards pour apprendre du vocabulaire, vidéos en V.O. avec sous-titres, livres audios, textes adaptés à votre niveau : MosaLingua Premium (Web & Mobile) vous donne accès à tout cela, et bien plus encore ! Commencez tout de suite (c’est gratuit et sans risque).

Je commence tout de suite

Lire la suite
Chargement

traducteur

Aller au contenu principal