Print Friendly, PDF & Email

Plus protecteur face aux lois extra-européennes

La version 3.2 de SecNumCloud explicite des critères de protection vis-à-vis des lois extra-européennes. Ces exigences garantissent ainsi que le fournisseur de services cloud et les données qu’il traite ne peuvent être soumis à des lois non européennes. SecNumCloud 3.2 intègre également le retour d’expérience des premières évaluations et précise l’exigence relative à la mise en œuvre de tests d’intrusion tout au long du cycle de vie de la qualification. Concernant les solutions déjà qualifiées SecNumCloud, elles conservent leur Visa de sécurité et l’ANSSI accompagnera si nécessaire les entreprises concernées pour assurer la transition.

« Afin de favoriser un environnement numérique protecteur et en phase avec les évolutions technologiques, y compris pour les données et les applications les plus critiques, l’identification des services cloud de confiance est indispensable. La qualification SecNumCloud contribue à répondre à ce besoin en attestant d’un très haut niveau d’exigence en matière de sécurité numérique, tant du point de vue technique qu’opérationnel ou juridique » précise Guillaume Poupard, directeur général de l’ANSSI.

La stratégie d’évaluation SecNumCloud

Tous les services de Cloud peuvent prétendre à la qualification SecNumCloud. En effet, la qualification est adaptable aux différentes offres : SaaS (Software

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Création tunnel de vente avec systeme io pour débutant