Print Friendly, PDF & Email

publié le01.01.19 mise à jour05.10.20

La loi du 5 septembre du 2018 crée un nouveau dispositif afin de redynamiser les modalités de formations ouvertes aux salariés : la reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A).

Dans un contexte de fortes mutations du marché du travail, le dispositif Pro-A permet aux salariés, notamment ceux dont la qualification est insuffisante au regard de l’évolution des technologies ou de l’organisation du travail, de favoriser leur évolution ou promotion professionnelle et leur maintien dans l’emploi.

Plan de relance de l’activité : renforcement de la PRO-A
Dans le cadre du plan de relance de l’activité, le gouvernement renforce les crédits permettant de financer la mobilisation de ce dispositif de reconversion ou promotion par alternance.
Crédits : 270 M€

Pour l’employeur, Pro-A répond à deux besoins :

prévenir les conséquences dues aux mutations technologiques et économiques ; permettre l’accès à la qualification quand l’activité est conditionnée par l’obtention d’une certification accessible uniquement en emploi, via la formation continue.

La reconversion ou la promotion par alternance s’inscrit en complément du plan de développement des compétences de l’entreprise et du compte personnel de formation (CPF). Mis en œuvre à l’initiative du salarié ou de l’entreprise, le dispositif

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Harcèlement moral, mauvaise foi du salarié et fixation des termes du litige