Print Friendly, PDF & Email

Fin de mail : 5 formules de politesse qu’il faut bannir à tout prix

Une fin de mail professionnel peut être percutante et engageante sans sortir des canons établis par l’art de la correspondance. Cette étape est l’une des choses à ne surtout pas négliger, car de cela dépend la suite à donner à votre mail. Bien choisir sa phrase de fin de mail passe par la maitrise de celles qu’il faut éviter à tout prix. Dirigeant, entrepreneur ou salarié, vous avez sans doute besoin d’améliorer votre art de correspondre. Découvrez dans cet article 5 formules de politesse qui ne doivent plus figurer dans votre mail.

« N’hésitez pas à me… » : Formule de politesse peu engageante

La formule de politesse est peu engageante parce qu’elle dénote d’une certaine timidité. Au-delà de cela, « N’hésitez pas à… » est une formulation négative. À ce titre, elle serait, de l’avis de certains spécialistes du langage, moins incitative à l’action. Pire, elle induit une action inversée, contrairement à ce qu’on espère.

La formule la plus adaptée est celle-ci : « Sachez que vous pouvez me joindre… » ou « Appelez-moi si besoin ». Bien évidemment, comme vous l’auriez compris, l’impératif a toujours la côte.

« J’espère que… » ou « En espérant que… » : Formule trop sentimentaliste

Pour reprendre les mots de plusieurs experts en code de communication en entreprise, « on n’espère plus rien aujourd’hui au travail ». Il faut plutôt opter pour des formules de politesse plus affirmées, de type « Je souhaite ».

« En restant à votre disposition… » : Formule de politesse trop soumise

Cette formule de politesse est caractérisée par une soumission excessive. En effet, qui dit « Formule de politesse » ne veut pas forcément dire « Soumission » ou « Cachotterie ». L’expérience a d’ailleurs montré qu’une telle formulation a très peu d’impact sur votre interlocuteur.

LIRE  Modèle d’email pour répondre à une demande d’informations de la part d’un supérieur hiérarchique

Vous pourrez par exemple dire : « Je reste à votre écoute » ou encore « J’attends votre réponse ». Ce sont des formules de politesse qui sont plus engageantes.

« Merci de… » ou « Je vous remercie par avance de répondre… » : Formule trop confiante

Ici encore, cette formulation a montré ses limites. Elle dénote d’une certaine confiance excessive. Par ailleurs, la norme veut qu’on remercie pour des actions passées.

Vous pourriez par exemple dire : « Je compte sur votre réponse idéalement pour… » ou dire directement ce que vous attendez de votre correspondant.

« Je vous prie de bien vouloir… » : Formulation assez lourde

La formule de politesse « Je vous prie de bien vouloir » a tout d’un jargon administratif. Sauf que dans un mail professionnel, la tendance est à la célérité. On n’a que faire des formules administratives très lourdes.

Mais quelles formules privilégier alors ?

Quelques formules de politesse à utiliser

Il existe de nombreuses formules de politesse qu’il faudra privilégier. On peut citer parmi celles-ci les formules du type : « Bonne journée », « Salutations distinguées », « Sincères salutations », « Cordiales salutations » ou encore « Avec mes meilleurs souvenirs ».