Print Friendly, PDF & Email

Mobilité interne : quelle stratégie, quels dispositifs d’accompagnement ?

Que le projet de votre salarié soit la conséquence d’un choix personnel ou d’un impératif professionnel, la décision n’est pas neutre et mérite d’être accompagnée au mieux. Et si la mobilité interne fait partie intégrante des missions des ressources humaines en tant qu’élément majeur de la politique de GPEC, son succès repose sur l’implication du management. Ainsi, le people review (ou « revue du personnel »), qui consiste en un échange entre le management et la direction RH, est indispensable. Il permet une vision globale des talents de l’entreprise et un partage efficace :

de l’état des lieux des évolutions internes à anticiper ; du plan de communication adapté ; de la mesure des risques ; de l’identification des talents ouverts à un projet de mobilité.

Les étapes suivantes résident, bien sûr, dans l’adaptation du plan de développement des compétences, auquel peuvent s’ajouter deux dispositifs précieux dans le cadre de la mobilité interne :

le bilan de compétences : comme son nom l’indique, il permettra de mettre à jour l’ensemble des compétences mobilisables de votre salarié, mais aussi de faire émerger ses aspirations et, peut-être, de les mettre en adéquation avec

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Comment (ré)apprend-on à un adulte à bien écrire en français ?