Print Friendly, PDF & Email

La mise en page est une chose souvent négligée mais qui est d’une importance capitale surtout au travail. En réalité, elle fait partie des éléments essentiels à prendre en compte lors d’un écrit au travail. De plus, il faut savoir que le lecteur est avant tout sensible à la mise en page qui permet d’avoir une impression de la qualité du document. Ainsi, un document kilométrique sans une bonne mise en page ressemblera à un fouillis. Alors comment réussir sa mise en page ?

Mettre des espaces blancs

Il est important de mettre des espaces blancs afin que le contenu soit appétant. Pour ce faire, pensez à laisser des marges au niveau du texte en faisant recours au blanc tournant. Celui-ci regroupe les marges de droite, de gauche, du haut, du bas.

Dans le cas d’un document A4, les marges sont généralement estimées entre 15 et 20 mm. Il s’agit du minimum pour une page bien aérée.

Il y a également les espaces blancs qui permettent d’éviter l’effet de surcharge et qui permettent de mettre en évidence une image ou un texte.

Un titre bien écrit

Pour réussir sa mise en page, il faut aussi veiller à écrire un titre correct et le placer en haut de la page. D’une manière générale, l’œil du lecteur parcourt une page imprimée de gauche à droite et de haut en bas. En ce sens, le titre doit être placé en haut à gauche de la page. Il en est de même pour les intertitres.

De plus, il n’est pas nécessaire de mettre tout le titre en majuscules car une phrase en minuscule est lue plus facilement qu’un titre en majuscules.

LIRE  Prise de notes en réunion, conseils pour être efficace

Des polices de caractères standards

Pour réussir sa mise en page, deux ou trois polices de caractères suffisent dans le document. L’un sera pour les titres, un autre pour le texte et un dernier pour les notes de bas de page ou les commentaires.

Dans le domaine professionnel, il est conseillé de faire preuve de sobriété en utilisant les polices sérif et sans sérif. La lisibilité est garantie avec les polices Arial, Calibri, Times, etc. Par ailleurs, les polices script et fantaisie sont à bannir.

Le gras et l’italique

Ils sont également importants pour réussir une mise en page et permettent de mettre en évidence des phrases ou des groupes de mots. Le gras est utilisé au niveau des titres mais aussi pour insister sur certains mots-clés dans le contenu. Quant à l’Italique, il permet aussi de distinguer des mots ou groupes de mots dans une phrase. Étant donné qu’il est moins voyant, il est généralement repéré pendant la lecture.

Les symboles

Vous devez aussi penser à utiliser les symboles pour réussir une mise en page lors d’un écrit professionnel. En ce sens, les tirets sont les plus anciens mais de nos jours, ceux-ci sont progressivement remplacés par les puces.

Ces dernières permettent de stimuler la lecture tout en rythmant le texte et en attirant l’attention du lecteur. Elles vous permettent ainsi d’obtenir des listes à puces qui permettront d’avoir un texte plus lisible.