Print Friendly, PDF & Email

Avoir un plan d’écriture c’est comme avoir un bon projet avant de se lancer dans les affaires ou concevoir une maquette avant de construire un immeuble. La conception précède toujours la réalisation sinon le résultat risque d’être très différent de l’idée de départ. En réalité, se  mettre à concocter un plan d’écriture n’est pas une perte de temps mais plutôt un gain de temps car mal faire un travail oblige à le refaire.

Pourquoi avoir un plan d’écriture ?

Avoir un plan est opportun dans la mesure où un écrit de travail est un contenu utilitaire qui peut avoir plusieurs buts. En effet, sa finalité peut être informative, publicitaire,  ou autre. Le  plan idéal dépend de la visée du texte. Un écrit qui n’a comme seul but que l’information ne peut pas avoir la même structure qu’un autre texte qui a des visées de persuasion et de prospects. Ainsi, le choix du plan doit répondre à la question de la nature du destinataire et doit également prendre en compte les enjeux.

Les caractéristiques d’un bon plan d’écriture

Même si chaque plan est spécifique, il existe des critères communs que doit arborer chaque écriture professionnelle. Il s’agit principalement de l’ordre et de la cohérence. Cela veut dire que vous ne pouvez pas empiler toutes vos idées pêle-mêle, fussent-elles toutes pertinentes. Après avoir répertorié toutes vos idées, vous devez les organiser et les hiérarchiser selon un ordre qui permet à votre lecteur de voir la chute du texte comme logique et évidente. Pour ce faire, il faudra que l’agencement des idées soit progressif et bien structuré  ce qui vous permet de mettre en relief certains éléments particuliers sur lesquels vous voulez attirer l’attention.

LIRE  Comment améliorer rapidement l’orthographe de vos documents, découverte du logiciel Antidote.

À la question de savoir si on peut avoir un plan universel, la réponse est évidemment non car le plan d’écriture suit un objectif de communication.  Ainsi, vous ne pourrez réussir votre plan sans au préalable déterminer clairement votre objectif communicationnel. Ainsi, le bon ordre est la définition des objectifs ; ensuite, l’élaboration du plan selon ces objectifs ; et enfin, la rédaction proprement dite.

Avoir un plan selon l’objectif à atteindre

Pour chaque type de texte il existe un plan adéquat. C’est ainsi qu’il faut souvent avoir un plan descriptif lorsque l’objectif fixé est la description de produit ou l’opinion sur un service. C’est ainsi également qu’il serait pertinent de choisir un plan énumératif pour une note de service, un document de synthèse ou un compte rendu. Pour un argumentaire, vous pouvez choisir un plan démonstratif, et un plan informatif de style neutre pour un procès-verbal. En outre, le support est également important dans le choix du plan. C’est ainsi que pour un mail un plan journalistique ou pyramide inversée peut souvent faire l’affaire.

D’autres paramètres peuvent influer sur le plan comme la taille du texte. C’est ainsi qu’il est possible de combiner deux ou trois plans pour des textes très longs. En tout état de cause, le plan doit être équilibré autant sur le fond que sur la forme.