Print Friendly, PDF & Email

Les formules de politesse à éviter en fin de mail

Phrases inutiles, formules négatives, abréviations ou cumul de formules… Ce sont autant d’usages en fin de mail qui méritent d’être abandonnés. Vous gagnerez beaucoup à être plus engageant dans les formules en fin de mail. Il en va de l’atteinte des objectifs ayant motivé le choix de la rédaction d’un mail. Si vous êtes un employé de bureau ou une personne qui adresse régulièrement des mails dans le cadre professionnel, cet article vous concerne. Vous améliorerez à coup sûr votre art de correspondre.

Quelques exemples de formules pour lesquelles il ne faut pas opter

Il est important de glisser une formule de politesse à la fin d’un mail, mais pas n’importe laquelle.

Des formules banales ou constituées de phrases inutiles

Finir un mail professionnel par une formule engageante offre à l’expéditeur la garantie d’être lu et de faire savoir au destinataire ce qu’on attend de lui. Cela étant, en adoptant une formule de politesse très stéréotypée de type : « Restant à votre disposition pour toute information complémentaire… », il y a beaucoup de chance qu’elle ne soit pas lue. Elle est en effet assez banale.

Les formules de politesse en fin de mail constituées de phrases inutiles sont également à éviter. Non seulement elles n’apportent aucune valeur ajoutée au message, mais elles paraissent dénuées de sens et peuvent discréditer l’expéditeur.

Des formules négatives

Au-delà du contexte rédactionnel, il est établi par plusieurs études que les formulations négatives ont un impact sur notre subconscient. Elles poussent plutôt à commettre l’interdit plutôt qu’à l’éviter. Du coup, les formules de politesse du type « N’hésitez pas à m’appeler » ou « Nous ne manquerons pas de… » sont très peu engageantes et peuvent malheureusement provoquer un effet contraire.

LIRE  Comment réussir sa mise en page ?

Des formules sous forme de cumul

L’abondance du bien ne nuit pas, dit-on. Mais que faisons-nous de cette maxime latine « Virtus stat in medio » (La vertu au juste milieu) ? Autant dire que les formules de politesse ont beau être choisit en contexte, lorsqu’elles s’accumulent, elles peuvent devenir très vite inopérantes.

Ainsi, les formules de politesse du type « À bientôt, bonne journée, cordialement » ou « Très bonne journée, Respectueusement » sont à éviter. Mais alors, quelle formule de politesse adopter ?

Optez plutôt pour ces formules de politesse

Lorsque vous attendez une réponse de la part de votre correspondant, l’idéal est de dire : « Dans l’attente de votre retour, je vous prie… ». Autres formules de politesse pour témoigner de sa disponibilité, « Sachez que vous pouvez nous contacter » ou « Nous vous invitons à nous contacter ».

Des formules de politesse du type « Amitiés » ou « Bonne journée » sont à employer lorsque vous avez déjà l’habitude de communiquer avec le destinataire.

Quant aux formules de politesse « Bien cordialement » ou « Très cordialement », elles conviennent aux situations dans lesquelles vous avez précédemment échangé plusieurs fois avec votre interlocuteur.

Pour ce qui concerne la formule de politesse « Sincères salutations », il faut savoir qu’elle est assez conviviale et formelle. Si vous n’avez jamais rencontré le destinataire, cette formule peut être tout de même valablement employée.