Print Friendly, PDF & Email

 

Le coût des études ou d’une formation professionnelle est souvent un frein lorsqu’on envisage une qualification pour trouver facilement du travail. Nombreux sont ceux qui n’ont pas les moyens de financer une formation professionnelle et bon nombre sont encore ceux qui ne savent pas comment faire financer une formation professionnelle. Il existe pourtant de nombreux dispositifs avantageux permettant de financer en partie ou en intégralité sa formation professionnelle. Des entités étatiques ou non, ont été instituées pour vous accompagner dans vos démarches. Voici quelques informations et conseils pour vous guider à obtenir facilement une aide financière pour une formation professionnelle.

Pourquoi suivre une formation professionnelle ?

Plusieurs raisons justifient le choix de suivre une formation professionnelle, la première étant de trouver plus facilement un emploi qualifié. Dans une entreprise ou institution publique, un manque de qualification professionnelle dans un domaine précis peut être un frein pour monter en grade.

Ne pas posséder une formation qui répond aux besoins de l’entreprise sera un frein, peu importe vos capacités d’adaptation et d’innovation. Suivre une formation professionnelle permet alors de booster son curriculum vitae et de revoir ses objectifs professionnels à la hausse. La formation professionnelle complémentaire peut se suivre en cours du soir pendant une courte période en interne ou en externe (dans l’entreprise) et permet d’acquérir de nouvelles compétences.

On peut aussi suivre une formation professionnelle pour se remettre à jour, se rafraîchir la mémoire. L’évolution du monde et de la technologie peut exiger de se mettre à jour surtout si on a suivi ses études des décennies auparavant. Nos connaissances actuelles peuvent être désuètes et une formation permettra d’améliorer son rendement. Une formation de remise à jour est conseillée tous les 5 ans pour maintenir l’employé au meilleur de ses capacités.

On peut enfin effectuer une formation professionnelle pour se réorienter ou se reconvertir dans un domaine différent. Une formation dans le domaine ciblé permettra de changer d’orientation professionnelle. Ce processus de reconversion peut s’avérer complexe et long, mais il est aussi satisfaisant une fois la formation réussie.

Quelle valeur accorder à une formation professionnelle ?

Concrètement, suivre une formation apporte une plus-value pour le salarié ou le chercheur d’emploi, l’entreprise tire également un avantage à former ses employés. Concernant l’employé, une formation professionnelle optimise son CV, permet son développement personnel et professionnel. Elle permet d’acquérir une qualification et une évolution de ses compétences pour un développement continu. Suivre une formation professionnelle est une valorisation dans l’optique d’une meilleure employabilité que l’on soit salarié, demandeur d’emploi, agents de la fonction publique, intermittent, médecin, professionnel libéral, etc.

Financer sa formation professionnelle : les dispositifs pour les demandeurs d’emploi.

Pour une aide au financement d'une formation adulte, un demandeur d’emploi peut suivre une formation professionnelle soit pour mettre à jour ses connaissances ou pour se convertir dans un autre domaine. Les conseillers de Pôle Emploi sont d’une grande aide pour trouver un financement à la formation adulte et guider le demandeur d’emploi.

LIRE  Faites De Votre Passion Un Métier Avec Les Formations Vidéo D'Elephorm

Ce dernier peut aussi lui-même entreprendre de trouver une aide financière par ses propres moyens. Pour financer sa formation professionnelle, les aides possibles pour demandeurs d’emploi sont nombreuses.

Ainsi, si vous avez accumulé des heures de formation sur votre un Compte Personnel de Formation (CPF) pendant votre période d’emploi, vous pouvez bénéficier de plusieurs heures de formation gratuite. Ce temps gratuit pourra alléger partiellement le coût de votre formation professionnelle.

L’aide au Retour à l’Emploi Formation (AREF) peut aussi financier une partie de votre formation professionnelle, validée par Pôle Emploi. Ainsi, le demandeur d’emploi bénéficiera au cours de sa formation de l’AREF dont le montant est égal à celui de l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) et versé mensuellement.

Plusieurs autres dispositifs permettent aux demandeurs d’emploi d’avoir accès à un financement de leur formation professionnelle. On peut citer entre autres l'Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR), la Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle (POEI), les Actions de Formation Conventionnées (AFC), l’Aide Individuelle à la Formation.

Le Conseil régional offre des aides financières individuelles aux demandeurs d’emploi pour qu’ils puissent suivre une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications). Les formations sont entièrement prises en charge par le Conseil régional dans la limite de plafonds selon la formation. Pour bénéficier de cette aide, il faut être inscrit à Pôle Emploi et résider dans la région concernée.

Les travailleurs handicapés bénéficient de l’Agefiph et diverses aides financières sont accordées par les mairies, la CAF, les conseils départementaux, au cas par cas.

Financement  «  formation professionnelle » pour salariés

La situation est différente selon qu’on est salarié en CDI, en CDD ou intérimaire. Le financement « formation professionnelle » pour salarié en CDI est possible si on a travaillé au moins 24 mois ou 36 mois pour les entreprises artisanales avec moins de 10 salariés. Le financement de votre formation peut être total si un plan de formation est prévu au sein de votre entreprise. Le salarié n’aura donc pas à se soucier du financement.  Un salarié en CDD peut bénéficier d’une formation professionnelle dans certaines conditions.

Il doit d’abord avoir travaillé pendant au moins 24 mois dans les 5 dernières années, il doit aussi avoir été salarié durant 4 mois dans l’année en cours et l’année suivant la fin de son CDD. Pour les intérimaires, le Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire permet aux entreprises d’aider financièrement leurs employés temporaires à suivre une formation professionnelle.

Dans tous les cas, le salarié bénéficiera d’une aide financière pour sa formation dans le cadre d’un Compte Personnel de Formation (CPF), d’un Plan de Formation Entreprise (PFE), d’un Congé Individuel de Formation (CIF), de congés de formation. Si le salarié ou l’intermédiaire dispose d’un nombre d’heures créditées sur son compte CPF, il peut bénéficier d’un financement « formation professionnelle » payé par son employeur et par l’OPCA à 50% maximum.

LIRE  Alphorm, la formation IT désormais accessible en ligne

La formation peut se dérouler sur le temps de travail et dans cette hypothèse, il faut obtenir l’accord de son employeur 60 jours à l’avance pour une formation de moins de 6 mois et 120 jours si la formation dure plus de 6 mois. L’employeur dispose de 30 jours pour vous répondre et en cas de silence de ce dernier, la demande est acceptée par défaut. Si la formation a lieu hors temps de travail, l’accord de l’employeur ne sera pas nécessaire.

Dans le cadre d’un PFE, l’entreprise a le devoir d’assurer la formation continue des salariés à leur poste et elle doit veiller à leur développement au sein de l’entreprise. Ainsi l’employeur est tenu de proposer des formations à cet effet aux salariés. Cependant, le Plan de Formation n’est pas obligatoire et se fait à la demande de l’entreprise, de l’employeur, de la collectivité ou de l’administration. Le salarié sous PFE conserve son salaire tout le temps de la formation et les frais supplémentaires de la formation (hébergement, déplacement, repas, etc.) sont à la charge de l’employeur.

Le CIF quant à lui est un congé permettant au salarié de s’absenter de son poste de travail pendant une période précise afin de suivre une formation professionnelle et développer ses compétences ou se reconvertir. Le CIF à la différence du PFE est à l’initiative du salarié et lui est accordé avec le consentement de l’employeur. Le salarié conserve néanmoins son salaire pendant toute la période de formation même si celle-ci concerne un domaine d’activité différent de celui de son entreprise. Une formation sous CIF peut s’effectuer à temps partiel ou à temps complet, de manière continue ou discontinue.

Financement de sa formation professionnelle en tant que fonctionnaire 

Tout comme le salarié du privé, le fonctionnaire peut se voir proposer une formation par son employeur ou par l’état. Le fonctionnaire peut aussi bénéficier d’un Congé de Formation Professionnelle (CFP) à condition d’avoir travaillé 3 ans dans l’administration publique. Son CFP ne peut également excéder trois ans sur l’ensemble d’une carrière, il peut être pris en une fois ou réparti sur plusieurs formations professionnelles.

La présence du fonctionnaire dans la formation sera contrôlée tous les mois dans le but de valider le versement de ses indemnités. Ces indemnités s’élèvent à 85% du salaire brut plus dans certains cas, les frais de résidence. Le fonctionnaire peut aussi bénéficier d’un financement de sa formation professionnelle dans le cadre d’un changement de poste intervenant dans la même catégorie (A, B ou C). Dans ce cas, il bénéficie d’un congé de formation dont la durée ne peut excéder 6 mois.

LIRE  La devise de Weelearn : Regardez-Apprenez

L’agent de la fonction publique bénéficie aussi  du crédit annuel d’heures de formation professionnelle ou Compte Personnel de Formation (CPF). Cette aide au financement d'une formation adulte s’obtient à la demande du fonctionnaire dans le but de suivre certaines formations permettant le développement de compétences nécessaires, d’acquérir un diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle.

Financement de formation professionnelle chez les travailleurs indépendants

Le travailleur indépendant est celui qui est à son propre compteur ou est chef d’entreprise. Il peut aussi suivre une formation professionnelle et bénéficier d’une aide financière grâce à l’AGEFICE, l’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprises. Pour bénéficier de cette aide financière, il faut tout d’abord exercer dans le domaine du commerce, de l’industrie ou des services, il faut également être inscrit à l’URSSAF sous un code NAF. Le travailleur indépendant éligible au financement  bénéficiera d’un plafond de frais de formation s’élevant à 2 000 euros par an.

Pour les médecins libéraux, le FAF-PM ou Fonds d’Assurance Formation de la Profession Médicale exige une cotisation des médecins à hauteur de 0,15% du plafond annuel de la sécurité sociale. Les médecins peuvent grâce à cette cotisation suivre une formation collective gratuite auprès des associations de formation médicale continue (FMC). Le FAF-PM vient aussi en aide au médecin souhaitant suivre une formation à titre individuel, à hauteur de 420 euros par an et par médecin. Ce dernier pourra alors suivre un atelier scientifique ou préparer un DU, une capacité.

Pour les autres professions libérales, elles dépendent du Fonds Interprofessionnel des Professionnels Libéraux (FIF-PL).  Il faut être inscrit à l’URSAFF et possédé un code NAF pour bénéficier de cette aide financière. D’après la réforme de la formation professionnelle, une commission est chargée d’attribuer ou non les aides à la formation professionnelle au sein du FIF-PL. le professionnel doit adresser une demande sur le site Web du Fonds, accompagnée d’un devis de la formation souhaitée. Le financement de la formation se fait au cas par cas.

Financement de la formation professionnelle de l’intermittent

L’intermittent qu’il soit artiste ou technicien de spectacle est éligible au Congé Individuel de Formation (CIF) et peut profiter d’une aide au financement de sa formation. Le financement de la formation sera partiel ou total en fonction du temps travaillé. L’Assurance Formation des Activités du Spectacle (AFDAS)  aidera l’intermittent à obtenir un financement ou prendra en charge la totalité des frais de formation si le salaire de l’intermittent est inférieur ou égal à 150 % du SMIC. Dans le cas où l’intermittent est formé avec le CIF, il aura le statut de stagiaire de la formation professionnelle continue et sera rémunéré par l’AFDAS.