Print Friendly, PDF & Email

Cette opération, qui reste donc d’actualité jusqu’au 30 juin 2021 sous peine de perdre les droits acquis, a été rendue nécessaire par le changement de régime des deux dispositifs. Une nécessité renforcée par la dernière réforme de la formation prévue par la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018.

Créé en 2014, le DIF permettait à leurs détenteurs d’acquérir un droit de tirage à la formation comptabilisé en heures prises en charge par les fonds mutualisés par les anciens Organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA).
En cas de non-utilisation de ces heures acquises au titre du DIF, un plafond de 120 heures avaient été institué. Heures qui peuvent donc être toujours converties aujourd’hui en euros, à condition de réaliser un transfert de droits vers son compte CPF qui, depuis 2015, est alimenté à raison de 500 € par an pour les salariés travaillant au moins à mi-temps, dans la limite d’un plafond de 5.000 €. Pour les salariés les moins qualifiés, l’alimentation est portée à 800 € par an et plafonnée à 8.000 €. Les actifs qui ont activé leur compte personnel en ligne ont donc la possibilité d’augmenter leur pécule en transférant leurs…

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Fin du télétravail à 100 %, pots autorisés… Ce qui est prévu pour le retour en entreprise