Au cours d’un sprint, les équipes de projet rédigent de courtes histoires d’utilisateur afin de planifier leur travail pour le sprint suivant. Dans ce cours, Doug Rose, expert en développement agile, explique comment rédiger et hiérarchiser les User Stories. Il explique également les principaux pièges à éviter lors de la planification d’un projet agile.

Que veut-on dire quand on parle d’User Stories ?

Dans une approche agile, les User Stories constituent la plus petite unité de travail. Elles représentent les objectifs finaux du logiciel (pas les fonctionnalités) du point de vue de l’utilisateur.

Une User Story est une description générique et informelle de la fonctionnalité d’un logiciel écrite du point de vue de l’utilisateur.

L’objectif d’une User Story est de décrire comment l’option créera de la valeur pour le client. Remarque : les clients ne sont pas nécessairement des utilisateurs externes au sens traditionnel du terme. Selon l’équipe, il peut s’agir d’un client ou d’un collègue de l’organisation.

Une User Story est une description du résultat souhaité dans un langage simple. Elle n’est pas décrite en détail. Les exigences sont ajoutées au fur et à mesure qu’elles sont acceptées par l’équipe.

Que sont les sprints agiles ?

Comme son nom l’indique, un Sprint agile est une phase du développement d’un produit. Un Sprint est une courte itération qui divise un processus de développement complexe en plusieurs parties afin de le simplifier, de l’ajuster et de l’améliorer en fonction des résultats d’un examen intermédiaire.

La méthode Agile commence par de petits pas et développe la première version du produit par petites itérations. De cette façon, de nombreux risques sont évités. Elle supprime les obstacles des projets en V, qui sont divisés en plusieurs phases séquentielles telles que l’analyse, la définition, la conception et les tests. Ces projets sont réalisés une fois à la fin du processus et se caractérisent par le fait qu’ils ne prévoient pas de droits d’accès temporaires pour les utilisateurs de l’entreprise. Il est donc possible qu’à ce stade, le produit ne réponde plus aux besoins de l’entreprise.

LIRE  Augmenter gratuitement le trafic vers son site

Qu’est-ce que le Backlog dans Scrum ?

L’objectif du Backlog dans Scrum est de rassembler toutes les exigences des clients que l’équipe de projet doit satisfaire. Il contient une liste de spécifications liées au développement du produit, ainsi que tous les éléments qui nécessitent l’intervention de l’équipe de projet. Toutes les fonctions du Backlog de Scrum ont des priorités qui déterminent l’ordre de leur exécution.

Dans Scrum, le Backlog commence par la définition des objectifs du produit, des utilisateurs cibles et des différentes parties prenantes du projet. Vient ensuite une liste d’exigences. Certaines d’entre elles sont fonctionnelles, d’autres non. Pendant le cycle de planification, l’équipe de développement analyse chaque exigence et estime le coût de la mise en œuvre.

Sur la base de la liste des exigences, une liste de fonctions prioritaires est établie. Le classement est basé sur la valeur ajoutée du produit. Cette liste de fonctions classées par ordre de priorité constitue le Backlog de Scrum.

Poursuivre la lecture de l’article sur le site d’origine →