La distanciation sociale dans l’entreprise

Dans les situations où le masque n’est pas porté, un décret vient d’obliger à respecter une distance sociale de 2 mètres en tout lieu et en toute circonstance, au lieu d’au minimum un mètre comme cela l’était auparavant.

Cela risque d’avoir des conséquences sur le contact-tracing puisque si la nouvelle distanciation n’est pas respectée, les salariés pourront être considérés comme cas contacts. Le protocole sanitaire devrait prochainement évoluer sur ce sujet.

Rappelons que dans les entreprises le port du masque est systématique dans les lieux collectifs clos. Des adaptations à ce principe général peuvent toutefois être organisées par les entreprises pour répondre aux spécificités de certaines activités ou secteurs professionnels. Elles font l’objet d’échanges avec les personnels ou leurs représentants afin de répondre à la nécessité d’informer et de s’informer pour suivre régulièrement l’application, les difficultés et les adaptations au sein de l’entreprise et des collectifs de travail.

Dans les quelques hypothèses où le port du masque est impossible, vous devez donc veiller à faire respecter cette distanciation sociale de 2 mètres.

Dans les lieux et les circonstances où le port du masque est obligatoire, la mesure de distanciation physique reste d’au moins un mètre

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  LinkedIn : Le social selling