Print Friendly, PDF & Email

La communication interpersonnelle est l’un des facteurs d’optimisation du rendement d’une entreprise. Quand elle est prise au sérieux, elle constitue un atout majeur tant pour chaque collaborateur que pour la structure elle-même. C’est la raison pour laquelle, il convient de faire des efforts à ce sujet. La question est de savoir comment l’améliorer afin de profiter de ses bienfaits. C’est ce que nous allons voir ci-après.

Les fausses idées sur la communication interpersonnelle

Êtes-vous de ceux qui ne savent pas comment faire pour améliorer leur relation avec autrui et notamment sur votre lieu de travail ? Sachez donc que certaines mauvaises habitudes peuvent altérer la communication que vous entretenez avec vos collègues. Voici quelques aprioris qu'il vous faut abandonner pour améliorer vos relations, et ce, peu importe les personnes, avec qui vous êtes amené à échanger.

 On comprend toujours ce que je dis

Ne croyez pas que tout ce que vous dites est forcément toujours compris par votre interlocuteur. Aussi, soyez toujours attentif et demandez-vous si la personne à qui vous parlez a bien saisi tout ce que vous lui avez dit. Normalement, si vous vous êtes fait bien comprendre, votre interlocuteur pourra reformuler votre message d’une autre manière, attention aux malentendus.

 Parler plus pour mieux se faire comprendre

Si vos idées ou vos arguments restent incompris après vos explications, n’insistez pas dans cette voie et n’élevez pas non plus le ton pour vous faire comprendre. En effet, d’autres méthodes plus simples ou plus illustrées vous permettent de présenter vos idées.  De même que l’usage de certains outils peut grandement vous aider à y arriver.

 Parler résout tous les problèmes

Penser qu’aborder directement un problème permettra toujours de le résoudre est aussi une erreur. En effet, certains cas se résolvent tout seuls sans que vous soyez obligé d’en parler avec les autres membres de votre équipe. Soyez donc toujours attentif et sachez que garder le silence est plus sage dans certaines situations. Vous n’avez pas obligatoirement à être celui qui évoque les sujets qui fâchent à chaque occasion.

LIRE  Comment gérer un collègue qui a une mauvaise attitude ?

 L’aisance en communication est innée

Aucun collaborateur ne maîtrise la communication sans en avoir appris les bases et s’être entraîné. À l’exemple du charisme, savoir communiquer se travaille donc et certains peuvent y arriver rapidement, d’autres non. De même que si certaines personnes ont une influence naturelle, d’autres doivent s’entraîner avant de disposer d’un pouvoir de persuasion naturel. En suivant quelques conseils pertinents sur le sujet, vous pouvez ainsi vous améliorer dans ce domaine.

Bien se connaître soi-même

Bien qu’on cherche toujours à entretenir une relation harmonieuse avec les autres dans son travail, il importe dans certains cas de penser à ses propres intérêts avant ceux des autres. Le contraire peut en effet impacter négativement votre productivité, une bonne raison de déterminer ce qu’on souhaite vraiment. Selon vos paroles et votre comportement, vous dévoilez en effet :

 Votre personnalité

Chaque collaborateur a en effet sa propre personnalité, c’est-à-dire les traits qui le différencient des autres et qui constituent son identité personnelle. En prenant en compte votre personnalité, vous arriverez à déterminer les situations ou occasions favorables à votre développement et celles qui peuvent nuire à votre environnement de travail. Vous pourrez ainsi rester fidèle à vous-même.

 Les valeurs que vous chérissez

Ces valeurs peuvent être d’ordre social, religieux, moral ou autre et c’est sur elles que vous vous investissez et vous basez dans la vie quotidienne. Si l’intégrité est une valeur à laquelle vous tenez au travail, vous pouvez toujours la respecter et encouragez vos collègues à prendre en compte votre façon de voir les choses dans leurs relations avec vous.

LIRE  Mieux travailler en équipe

 Vos habitudes

En tant que personne, vous avez vos propres habitudes. Certaines peuvent être favorables à une bonne relation,bien entretenue, avec vos collègues, tandis que d’autres,non. Essayez ainsi de reconnaitre celles qui y ont un impact négatif et améliorez-les.

 Vos besoins

Sachez déterminer les matériels dont vous avez besoin pour accomplir correctement votre travail. Faites de même pour les conditions dans lesquelles vous souhaitez le faire. En effet, bon nombre d’employés seraient plus productifs si on leur fournissait les bons matériels pour effectuer leur travail. De même qu’ils sont nombreux à attendre un retour positif ou au moins une critique constructive pour pouvoir améliorer leur productivité .Ne soyez pas de ceux qui acceptent de travailler dans n’importe quelles conditions et n’importe comment.

 Vos sentiments

Sachez reconnaitre vos émotions avant de parler à un collègue ou durant vos échanges. En effet, vous pouvez ressentir de la joie, de la tristesse, de la colère ou de la peur. En prenant en compte l’état dans lequel vous vous trouvez, vous serez plus apte à prendre, en pleine conscience, une décision ou remettre votre entretien à plus tard pour mieux comprendre la situation.

Que dire ? Quoi faire ?

Soyez direct, c’est-à-dire informez vos collègues de votre avis sur un sujet ou une situation tout en gardant l’attention sur vous et vos idées. Pour cela, prenez l’habitude de parler à la première personne « Je ». Par exemple, «  Je suis consterné par ton retard à la réunion de ce matin. » et évitez les «  tout le monde pense que le retard à une réunion doit être sanctionné. »

LIRE  Comment ne plus s’énerver au travail ?

Énoncez les faits. Évitez d’émettre des jugements sur le comportement de vos collègues, énoncez seulement les faits. Dites par exemple : « les informations que tu as partagées sont incomplètes » au lieu de « tu veux monopoliser les données pour avoir plus de pouvoir sur les collègues. »

Des gestes en accord avec vos dires : Préférez aussi garder le silence au lieu de complimenter un collègue sur un travail que vous n’aimez pas. En effet, pour installer une bonne relation de confiance, il importe que vos gestes soient en harmonie avec vos paroles.

Demandez l’avis des autres pour vous améliorer

Certaines personnes ont des talents en communication interpersonnelle innés tandis que d’autres doivent être sensibilisé et former à ceux type de problématique. Pour éviter de vous tromper sur vos compétences actuelles, demandez à vos interlocuteurs ce qu’ils pensent de la façon d’on vous interagissez avec eux au quotidien.

La règle d’or d’une bonne communication

Comment donc se faire entendre par notre interlocuteur si nous-mêmes nous avons la mauvaise habitude de ne pas écouter ce qu’il nous explique ? Être attentif aux paroles d’une personne est une marque de respect dans la communication interpersonnelle. Évitez ainsi de vous distraire pendant que l’autre vous parle. Reformulez ensuite ce qu’il vous a dit pour lui prouver que vous avez bien tout saisi.

Bien que ces conseils soient prodigués pour être appliqués en entreprise, ils vous seront utiles partout ailleurs.