Print Friendly, PDF & Email

La plupart des gens ont peur de la critique. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle a toujours été considérée comme un reproche ou une dévalorisation. Pourtant, elle peut constituer un levier de développement à condition qu’elle soit constructive. Encore faut-il savoir la formuler, l’émettre et l’accueillir.

La critique constructive, c’est quoi ?

La critique constructive est tout un art. Elle doit permettre à la personne concernée d’identifier ses points faibles et les lacunes qu’elle  doit combler sur différents points. Ce n’est pas le cas de la critique négative. Celle-ci a tendance à générer un sentiment de culpabilité et de la frustration. En outre, elle détruit sérieusement l’estime de soi.

Selon les experts en relations interpersonnelles, il faut émettre une critique quand c’est nécessaire, surtout quand on apprécie quelqu’un. Mais elle doit être bien exprimée. On peut ainsi aider la personne en question à progresser dans la vie. Mais en toutes circonstances, il faut toujours se rappeler qu’on doit choisir ses mots avant de parler, qui plus est quand c’est important.

Comment émettre des critiques constructives ?

Par peur de la réaction de la personne concernée, la plupart des gens hésitent à émettre une critique. Comment va-t-elle prendre la remarque ? Est-ce qu’elle pourrait se vexer ? Il arrive même qu’on se pose des questions sur l’avenir de la relation. Certes, il est impossible de savoir comment la personne va réagir et d’ailleurs, on ne peut y rien changer.

En revanche, on peut apporter plus de soins sur la façon de formuler et d’émettre la critique. Il faut aussi faire en sorte qu’elle soit recevable. Il y a donc quelques règles à respecter pour atteindre un tel objectif.

·        Choisir le moment idéal

Il est fortement déconseillé de réagir sous le coup de la colère. Sinon, on risque de lancer des mots blessants et démotivants. Afin d’éviter cette regrettable erreur qui peut ruiner la relation, il faut attendre que la tempête se calme avant de dire quoi que ce soit. Par ailleurs, on peut évacuer sa colère de multiples façons.

LIRE  Améliorer Votre Communication Interpersonnelle Au Travail

S’il est indispensable de réagir dans l’immédiat, il faut éviter d’adresser les commentaires à la personne ciblée. Autrement dit, on ne doit pas faire de la critique, mais plutôt une remarque généralisée.

·        Toujours s’appuyer sur des faits

La seconde règle d’or, c’est de ne pas critiquer son attitude. Cela revient à le juger. À titre d’exemple, lui dire qu’il est étourdi s’il a oublié un rendez-vous important n’est autre qu’un simple reproche. Il faut toujours se baser sur des faits. Voilà pourquoi, on doit bien se rappeler des circonstances, du lieu, de la date et de l’heure.

Une préparation est aussi requise. On doit formuler à l’avance la critique à émettre en prenant soin de fournir des exemples concrets. En outre, il faut préparer la rencontre. Si nécessaire, n’hésitez pas à vous entraîner pour trouver le bon ton à adopter. On doit toujours garder en tête qu’on a un message à transmettre.

·        Proposer une solution

Quand on fait une critique constructive, on doit accepter que la personne concernée ait aussi son mot à dire. En d’autres  termes, il faut être ouvert à la  discussion et la laisser s’exprimer en toute liberté. Grâce à cet échange, on encourage l’autre à bien évaluer la situation.

Prendre en compte ses suggestions, c’est tout aussi indispensable. En même temps, il faut l’aider à améliorer les choses en proposant vos propres solutions. Une fois de plus, on doit rester factuel et adopter un regard positif. Ainsi, au lieu de dire « tu aurais dû », il vaut mieux utiliser « tu pourrais ».

LIRE  Mieux travailler en équipe

·        Souligner ses points forts

Faire une critique constructive, c’est aussi mettre en évidence les points forts de l’autre afin de le conforter et de protéger son estime de soi. En prenant conscience de ses capacités, la personne concernée gagne en motivation et en confiance en soi. Elle pourra même se surpasser.

Par ailleurs, se rappeler des choses bien que la personne a faites est un meilleur moyen de gérer votre colère. Vous oublierez vos déceptions, car vous croyez qu’il pourra changer les choses et résoudre le problème. Attention ! Tout au long de l’entretien, il est primordial de faire preuve de sincérité.

·        Effectuer un suivi

L’objectif avec la critique constructive, c’est de pousser la personne concernée à optimiser ses progrès sur le long terme. Autrement dit, votre intervention ne s’arrête pas après le premier entretien. Il faut effectuer un suivi.

Cela signifie que vous devez rester à sa disponibilité au cas où il aurait besoin d’aide où s’il rencontre à nouveau une difficulté. Évidemment, il est impossible de lui tendre la main s’il n’a pas modifié son comportement.

Lorsque vous parlez avec votre interlocuteur, il est primordial de rester serein. On doit également laisser de côté les sentiments. Gardez en tête que le but n’est pas de se plaindre, mais de trouver un moyen d’améliorer la situation.

Comment recevoir une critique constructive ?

Si c’est vous qui êtes en position de recevoir une critique, que devrez-vous faire ? Évidemment, cela n’a rien de simple. Pourtant, il faut laisser votre interlocuteur s’exprimer. À aucun moment, vous ne devez l’interrompre. En outre, vous devez avoir le  sens de l’écoute.

LIRE  Comment gérer un collègue qui a une mauvaise attitude ?

Il est aussi préférable de ne pas minimiser le problème. On doit recevoir la critique émise et toute l’émotion qui l’accompagne. Il n’est pas question de se justifier. Il faut faire comprendre à votre interlocuteur que vous voulez réellement comprendre ses propos. Si nécessaire, n’hésitez pas à lui poser des questions. En effet, vous pouvez tout à fait demander des faits précis.

Si les émotions négatives viennent vous envahir, il faut éviter de répondre dans l’immédiat. Le mieux, c’est de prendre du recul et d’analyser le contenu de la critique reçue. Cela peut vous aider à mieux comprendre le message de votre interlocuteur. C’est alors que vous pouvez émettre votre avis.

En même temps, pensez à proposer une piste d’amélioration en fonction de sa demande. Si vous procédez ainsi, vous pouvez améliorer votre performance et aussi améliorer vos relations avec vos proches, vos collaborateurs et vos supérieurs hiérarchiques.

Pour conclure, la critique constructive est nécessaire. Elle doit permettre à la personne concernée de gagner confiance en elle et de trouver les bons moyens pour optimiser sa performance. Encore une fois, les mots choisis doivent l’être avec soin. La critique doit rappeler les faits, évoquer les points forts de la personne ciblée et comporter une piste d’amélioration. Si vous recevez une critique constructive, vous devez aussi apprendre à la recevoir. Il ne faut pas s’emporter. Vous devez écouter votre interlocuteur et analyser ses propos. Il faut vous rappeler que la capacité à émettre des critiques constructives ou à les recevoir en cas d’erreurs de votre part, et une qualité qui vous renforcera.