Print Friendly, PDF & Email

Penser dans une autre langue que sa langue maternelle est un défi quand on apprend une langue étrangère. Si vous n’êtes pas déjà passé par là, vous verrez que vous aurez envie de tout traduire dans votre tête, de votre langue cible à votre langue maternelle. Cela peut vite être chronophage, et pas très efficace ! Alors comment éviter de faire ça et ainsi gagner en fluidité et en confiance ? Abbe vous partage quelques méthodes concrètes pour vous aider à commencer à penser dans votre langue-cible. Elle vous donnera aussi des conseils pour arrêter de traduire dans votre tête.

Arrêter de traduire dans sa tête : 6 astuces pour penser dans une autre langue^

Traduire dans sa tête peut se révéler problématique pour deux raisons. Premièrement, cela prend du temps. Et ça peut devenir frustrant et décourageant de constater que vous êtes trop lent pour rejoindre une conversation. Deuxièmement, quand vous traduisez dans votre tête au lieu de penser directement dans votre langue-cible (anglais ou autre), vos phrases auront l’air forcées et moins naturelles parce qu’elle imite des structures de phrase et des expressions de votre langue maternelle. Vous vous en douterez, ce n’est généralement pas le meilleur

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Les fondements de la gestion de projet : Les équipes