Print Friendly, PDF & Email

Que ce soit pour négocier le financement d’une formation pour votre projet ou pour présenter seulement vos idées, il est important de maitriser l’art de convaincre, surtout si pour vous ce talent n'est pas inné. Voici nos conseils que vous pouvez appliquer dans toutes les situations.

Savoir faire plaisir aux autres

Dans la vie personnelle comme dans la vie professionnelle, il est important d’avoir des objectifs sur le long terme. En cours de route, vous aurez ainsi à faire des sacrifices, parfois utiles pour pouvoir garder à vos côtés les acteurs essentiels à votre développement professionnel. Agir ainsi vous permettra de vous rapprocher de vos collègues tout en gagnant leur affection.

Ferme sans être autoritaire

Peu importe l’importance que vous portez à vos idées, gardez votre position et évitez les attaques frontales afin que votre ou vos interlocuteurs ne se renferment pas définitivement à vos idées. L’astuce est de garder un ton neutre tout au long de votre présentation et laisser à votre audience le temps d’assimiler ou d’appréhender vos arguments. Si ceux-ci sont suffisamment pertinents, votre public saura le reconnaitre.

Affirmer votre opinion

Par contre, présenter votre projet ou vos idées sous forme de question équivaut à en demander la confirmation auprès de vos auditeurs. Évitez donc de tomber dans cette erreur. Si vous avez peur que vos idées semblent un tantinet superficielles, ne le montrez pas. Bannissez  de votre vocabulaire les « je crois que » ou « il est possible que », assurez-vous que vos paroles reflètent votre totale confiance en vos arguments.

Connaître son auditoire

Pour mieux préparer vos prises de paroles, informez-vous au préalable sur le type de public auquel vous allez vous adresser. Connaissez ainsi leurs personnalités, leurs valeurs, leurs habitudes, leurs besoins et autres. Vous saurez ainsi quel ton adopter lors d’une réunion ou d’un entretien et votre argumentaire sera à coup sûr bien plus précis. Votre message aura bien plus de chance d’être accepté.

LIRE  Comment bien relire un texte professionnel ?

Choisir des illustrations de qualité

En outre, les arguments et les idées que vous allez avancer s’ancreront dans les esprits bien plus aisément s’ils sont soutenus par des illustrations qui en témoigneront la pertinence. Préparez-les ainsi au format vidéo, photo, sous forme de graphique, cela permettra d’apporter du poids à vos propos. Votre public pourra ainsi avoir une vision plus claire de vos concepts, idées, recommandations ou constats.

Un langage corporel positif et maitrisé

N’oubliez pas ensuite d’accorder vos gestes à vos paroles pour que votre présentation soit captivante et insistez sur le dévouement que vous accordez à votre projet ou à vos idées. Par exemple, le fait de pencher la tête vers votre auditoire est une marque d'intérêt par rapport aux retours effectués par les membres du public. Par contre, croiser les bras montre que vous êtes fermé aux remarques externes.

Sourire pour mieux convaincre

On ne cesse de le répéter maintes et maintes fois, souriez, car le sourire est contagieux. C’est un comportement naturel et inconscient de l’être humain qui suscite l’appréciation de votre interlocuteur. Il vous le rendra ensuite naturellement. Penser donc à sourire, vos idées feront plus d’adeptes qu’avec une tête d’enterrement.

Accepter les critiques constructives

Rappelez-vous que tout projet peut comporter une faille, aucun d’entre n’est censé être parfait. Cependant, permettre à votre public de vous le faire remarquer ou de le corriger montre votre intérêt à défendre les leurs. En reformulant d’une autre manière les messages émis, vous confirmez votre compréhension de leurs demandes et de leurs besoins. Cette attitude assurera le public de votre ouverture d’esprit face aux nouvelles idées et rassurera les personnes qui pourraient penser que vous cherchez à leur imposer vos idées personnelles.

LIRE  Comment réussir sa mise en page ?

Montrer son intérêt aux autres en posant des questions

Pourquoi votre auditoire vous accorderait-il son intérêt si vous-même, vous paraissez complètement hermétique aux idées que vos confrères ont présentées avant vous ? Accordez-leur donc toute votre attention lors de leurs présentations pour qu’à leur tour ils vous accordent la leur par mesure de réciprocité. Pour cela, posez-leur les questions pertinentes qui les assureront de votre intérêt et susciteront un respect mutuel.

Appeler votre interlocuteur par son nom

On remarque aussi que les personnes appelées par leurs noms de famille se sentent considérées. En effet, nous éprouvons un certain plaisir quand nous nous faisons appeler par notre nom. Pour que l’effet soit permanent, ne vous limitez donc pas seulement aux salutations, faites de même durant vos discussions, peu importe l’objet. Ainsi, vous adresser en direct à votre interlocuteur vous permettra d’augmenter votre pouvoir de persuasion.

Se présenter pour se rapprocher de son interlocuteur

Difficile cependant d’accepter les arguments d’un inconnu, et encore moins de lui faire confiance. La présentation permet de casser cette barrière. En effet, peu importe la pertinence de vos idées, l’importance du projet que vous menez, votre interlocuteur doutera toujours de vos arguments tant que vous restez un total inconnu à son égard. Le seul fait de montrer quel type de personne vous êtes conduira à un consensus.

Convaincre pour une cause à laquelle on croit

Pour être le plus convaincant possible, soutenez les idées et les arguments ou sujets qui suscitent votre intérêt, ce, sans avoir » besoin de faire semblant. En effet, les personnes convaincues par les causes qu’elles soutiennent sont naturellement plus sûres d’elles-mêmes. Ainsi, il vous sera facile de convaincre votre auditoire si vous-même, vous croyez en vos idées, vos arguments ou vos projets.

LIRE  Fautes d’orthographe au travail : comment êtes-vous perçus par ceux qui vous lisent ?

Permettre à son auditoire d’assimiler lentement ses idées

L’art de convaincre dépend aussi de votre patience vis-à-vis de votre interlocuteur ou de votre auditoire quant à la compréhension de vos concepts. Ne continuez pas sur la même voie si au premier abord, votre présentation et vos arguments vous semblent improductifs. En effet, insister auprès de votre public peut produire l’effet inverse de votre objectif. Pour éviter que votre interlocuteur ne s’y ferme, accordez-vous du temps pour les modifier ou les améliorer.

Aussi, pour convaincre son interlocuteur, il faut bien le connaitre afin de mieux adapter son discours. Améliorer votre quotient émotionnel vous permettra certainement de faire face aux différentes interventions de votre public. Exercez-vous régulièrement dans ce sens, vous arriverez à coup sûr à bien plus de résultats.