Print Friendly, PDF & Email

INFO DOSSIER FAMILIAL – Discrètement, à l’heure de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, Matignon cherche à renforcer les droits de certains salariés. Le Premier ministre, Jean Castex, a confié, par deux décrets du 12 février parus le lendemain au Journal officiel, une mission à deux parlementaires de la majorité pour plancher sur « les conditions de développement des diverses formes d’organisation de l’emploi des travailleurs en mission courte ». Derrière ce long intitulé, se cache une volonté de préparer une « réforme » devant profiter aux salariés en contrats à durée déterminée d’usage (CDDU), indiquent les lettres de mission, que Dossier Familial s’est procurées, transmises par Matignon au sénateur Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants (RDPI) Xavier Iacovelli et au député La République en marche (LREM) Jean-François Mbaye.

L’« exception » que constituent les CDDU « dans le droit du travail français » est un outil à la disposition des employeurs d’« une quinzaine de secteurs », rappelle le chef du gouvernement dans son courrier. Les règles entourant les CDDU protègent faiblement les salariés : ces contrats se caractérisent par l’absence de versement d’une prime de précarité, « sauf clause spécifique prévue dans les conventions collectives ». Le Code du

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Des OPCA aux OPCO : un premier bilan