Print Friendly, PDF & Email

Utiliser une liste à puce peut être important pour améliorer la lisibilité d’un texte et faciliter sa compréhension. Ainsi, on l’utilise souvent lorsque le paragraphe est trop complexe ou trop long. C’est ainsi qu’elle permet d’énumérer des conditions, de lister des exemples, etc. Il se pose alors la problématique de son utilisation. La ponctuation qui sied et l’ensemble des règles qu’il faudra prendre en compte pour l’insérer correctement sont à connaître.

C’est quoi une puce ?

Une puce est un symbole qui permet de savoir qu’on passe d’un élément ou groupe d’éléments à un autre.  On distingue des puces qui sont numérotées et d’autres qui ne le sont pas. Les premières sont également appelées puces ordonnées et les secondes puces non ordonnées.

Dans une liste à puce non ordonnée, chaque paragraphe débute par une puce. Il y a longtemps la puce se résumait à un tiret, mais aujourd’hui beaucoup de design sont à votre disposition, les uns plus sobres que les autres. Dans une liste à puce numérotée, un chiffre ou une lettre doit précéder la puce en question.

Généralement, on utilise la liste à puce numérotée pour mettre l’accent sur l’ordre d’énumération.  Ainsi, si une liste à puce numérotée énumère des conditions  à remplir pour accéder à un dossier, vous ne pouvez pas commencer par n’importe quelle condition. Par contre, lorsque la liste n’est pas ordonnée, on suppose que tous les éléments sont interchangeables. Parfois, on utilise des éléments comme l’ordre alphabétique pour les énumérer.

Les règles à respecter

Une liste à puce suit une logique visuelle. De ce fait, elle doit être agréable à voir et surtout cohérente. Cela est valable même pour la liste à puce non ordonnée. La cohérence porte sur des éléments précis comme l’utilisation d’un même type de puce dans une énumération, l’utilisation de la même ponctuation et le choix d’énoncés de même nature. En effet, vous ne pouvez pas utiliser des points pour certains éléments et des virgules pour d’autres. Il est également important d’annoncer l’énumération avec une phrase d’annonce qui est interrompue par deux points.

LIRE  Attention au message d’absence dans votre messagerie mail

C’est toujours dans cette logique de cohérence visuelle que vous ne pouvez pas utiliser des phrases de forme différente ou de temps différents. Vous ne pouvez pas non plus mélanger des substantifs et des verbes à l’infinitif. Une astuce consisterait à privilégier les verbes d’action au détriment des verbes d’état.

La ponctuation adéquate

Vous avez le choix entre plusieurs ponctuations. Seulement, il vous faudra veiller à la cohérence. C’est ainsi qu’il faudra utiliser la majuscule à chaque énumération si vous mettez un point pour chaque élément. Si vous choisissez la virgule ou le point-virgule, vous devez utiliser la minuscule après chaque puce et mettre un point à la fin. Ainsi, vous débutez une nouvelle phrase avec une majuscule pour continuer le paragraphe ou entamer une nouvelle partie.

En somme, si une liste à puce permet au lecteur d’avoir des repères dans un texte long, il serait incohérent de ne pas respecter certaines règles sans lesquelles la lisibilité serait sapée.