Print Friendly, PDF & Email

Un employé touche en contrepartie de son travail ou d’un service, un salaire. Il s’agit du salaire brut. Il va devoir payer des cotisations qui seront directement prélevées sur son salaire. La somme qu’il va toucher réellement est le salaire net.

C’est-à-dire : Le salaire brut moins les cotisations = le salaire net.

Pour être plus précis, voici comment se calcule le salaire brut :

Le salaire brut est le nombre d’heures travaillées multipliées par le taux horaire. Il faut également y ajouter les éventuelles heures supplémentaires, les primes, ou les commissions qui sont fixées librement par l’employeur.

Les cotisations

Les cotisations salariales sont les prélèvements effectués sur le salaire et qui vont permettre de financer les prestations sociales :

  • Chômage
  • Retraite
  • Retraite complémentaire
  • Assurance maladie, maternité, décès
  • Allocations familiales
  • Accidents du travail
  • Assurance vieillesse
  • Contribution de formation
  • Couverture santé
  • Logement
  • Pauvreté

Chaque salarié paie ces cotisations : ouvrier, employé ou cadre. En les additionnant, elles représentent environ 23 à 25 % du salaire. L’entreprise paie également de son côté ces mêmes cotisations, c’est la part patronale. Les charges patronales sont dues par toutes entreprises qu’elles soient industrielles, artisanales, agricoles ou libérales. L’employeur verse ces 2 parts à l’URSSAF.

Ce mode de calcul est également valable pour les salariés à temps partiel. Ils paieront les mêmes cotisations, mais au prorata de leurs temps de travail.

Comme vous pouvez le constater, ce calcul est assez complexe, car il va dépendre du type d’entreprise dans laquelle vous êtes employé et de votre statut.

Le salaire net

Le salaire net représente le salaire brut déduit des cotisations. Ensuite, il faudra à nouveau déduire l’impôt sur le revenu. La somme exacte qui vous sera versée s’appelle alors le salaire net à payer.

LIRE  Le compte Personnel de Formation (CPF)

En résumé, le salaire brut est le salaire avant les taxes et le salaire net est celui obtenu une fois la soustraction de l’ensemble des charges faite.

La fonction publique

Les cotisations des salariés de la fonction publique sont bien inférieures. Elles représentent environ 15 % du montant du salaire brut (au lieu de 23 à 25 % dans le privé).

Et pour les apprentis ?

Le salaire d’un apprenti est différent de celui d’un salarié. En effet, celui-ci perçoit une rémunération en fonction de son âge et de son ancienneté au sein de l’entreprise. Il reçoit un pourcentage du SMIC.

Les jeunes de moins de 26 ans et en contrat d’apprentissage ne paieront pas de cotisations. Le salaire brut sera alors égal au salaire net.

Si le salaire brut de l’apprenti est supérieur à 79 % du SMIC, les cotisations seront dues uniquement sur la partie qui dépasse ces 79 %.

Pour les contrats de stage

De nombreux jeunes sont employés en stage et sont rémunérés non pas par un salaire, mais par ce que l’on appelle une gratification de stage. Celle-ci est également exonérée de cotisations si elle n’excède pas la franchise de la Sécurité sociale. Au-delà, il paiera certaines cotisations.

N’oublions pas nos retraités

On parle également de Pension brute et de Pension nette pour les retraités puisqu’ils cotisent également et sont soumis aux prélèvements sociaux suivants :

  • La CSG (Contribution Sociale Généralisée)
  • La CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale)
  • La CASA (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie)

Cela représente environ 10 % en fonction de l’emploi que vous avez tenu : ouvrier, employé ou cadre.

LIRE  Coronavirus et activité partielle, 84 % de votre salaire net vous seras payé.

La pension brute à laquelle on soustrait les cotisations devient la pension nette. C’est la somme réelle que vous allez percevoir sur votre compte en banque.

Le salaire brut et net des cadres

Lorsque vous avez le statut de cadre, le montant des cotisations est plus élevé que pour un ouvrier ou un employé. Il faut en effet ajouter ces quelques notions :

  • Le pourcentage prélevé pour les retraites est plus important
  • Une cotisation à l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres)
  • Une cotisation CET (Contribution Exceptionnelle et Temporaire)

Ainsi, pour les cadres, la différence entre le salaire brut et le salaire net est plus élevée que pour les autres salariés bénéficiant d’un autre statut.

Ce petit tableau très clair vous explique en quelques chiffres et de manière concrète la différence entre le salaire brut et le salaire net de différentes catégories professionnelles. Il vous sera utile pour une meilleure compréhension :

 

Catégorie Charges salariales Rémunération brute mensuelle Rémunération nette mensuelle
Cadre 25 % 1 600 Euros 1 200 Euros
Non-cadre 23 % 1 600 Euros 1 232 Euros
Libéral 27 % 1 600 Euros 1 168 Euros
Fonction publique 15 % 1 600 Euros 1 360 Euros