Le monde évolue rapidement et des services numériques comme Uber, Netflix, Airbnb et Facebook attirent des millions d’utilisateurs. Les produits et services que nous créons sont plus importants que jamais. Comment pouvons-nous mieux servir et informer les consommateurs sur nos produits et services ?

Apprenez les techniques et les principes du design UX et appliquez-les directement à vos projets professionnels ; des techniques qui ont fait leurs preuves chez Uber, Netflix, Airbnb, Booking et bien d’autres.

 

Objectifs de ce cours vidéo sur le design web

Il y a beaucoup de jargon et de malentendus dans le monde du design UX. L’objectif de cette formation est de révéler la vérité sur le design UX et de présenter les techniques et processus de base du design UX. Des techniques qui peuvent être appliquées en quelques jours, et non en quelques mois. Appliquez les méthodes UX que vous apprenez dans vos projets numériques et créez la meilleure expérience utilisateur.

À la fin du cours, vous aurez appris ce qui suit :

– l’UX Design bien entendu

– les persona et leurs utilités

– les principes du Card Sorting

– le benchmarking ……..

Vous découvrirez également les meilleurs outils gratuits et payants pour créer la meilleure expérience utilisateur (en fonction du temps et de la portée de votre objectif).

Les compétences UX que vous allez acquérir vont élargir votre boîte à outils en tant que concepteur UX et UI. À l’issue de la formation et avec le temps, vous pourrez devenir un UX Designer. Un profil recherché (35 000 € de salaire pour les débutants, 60 000 € pour les plus expérimentés). Si vous êtes un entrepreneur, cette formation peut vous servir de boussole pour former vos équipes. Vous travaillez déjà en tant que designer indépendant, c’est exactement le cours de design UX que vous attendiez.

LIRE  Gratuit : Prospects à la Demande

Objectifs et compétences ciblées.

– En savoir plus sur la méthodologie de conception UX.

– En savoir plus sur le modèle de conception centrée sur l’utilisateur.

– Apprenez à organiser les informations sur un site Web

– Créer des PERSONA et les différents scénarii d’usage.

– Améliorer la qualité des interfaces utilisateur pour le Web et les appareils mobiles.

– Analyser et améliorer la qualité des interfaces Web en termes de convivialité et d’ergonomie.

 

Créer son Persona en six étapes.

1-Qui est votre Persona, votre cœur de cible ?

Dans cette première étape, vous allez créer un profil précis de votre Persona en répondant aux questions suivantes.

– Quel est le sexe de votre Persona ?

– Comment se prénomme-t-il ?

– Quel âge a-t-il ?

– Quelle est sa profession ? À quel groupe socio-économique et professionnel appartient-il ?

– À quoi s’intéresse-t-il ?

– Où vit votre Persona ?

Cette étape peut sembler abstraite et superficielle, mais elle vous permet de vous mettre dans la peau de votre Persona. Et donc d’avoir une idée précise du public que vous souhaitez atteindre et de ces réactions potentielles.

 2-Quelles sont les attentes de ce Persona ?

Votre produit ou service répond-il vraiment aux attentes du marché ? D’accord, mais quelles sont-elles ?

Ce que vous tenez pour acquis n’est pas évident pour le consommateur.

Les consommateurs ne se rendent peut-être pas compte que votre produit est la solution à leurs problèmes.

Si vous voulez les convaincre et attirer leur attention, vous devez créer une stratégie de communication compétente qui les convaincra habilement que votre produit est la solution à leurs problèmes.

Comment pouvez-vous le faire si vous ne connaissez pas leurs problèmes ?

À ce stade, vous devez définir en détail les besoins et les attentes de votre Persona.

Disons que vous avez créé une application qui aide les gens à trouver une station de service. Quel problème votre application résout-elle et quels sont les besoins de votre Persona dans ce contexte ? Que recherche-t-il ? Une pompe à essence avec restaurant et aire de repos ? La station avec les prix aux litres les plus bas ?

LIRE  Rédiger et publier un article scientifique

3-Que dit votre Persona à propos de votre produit ?

Une fois que vous avez donné vie à votre Persona, il est temps de vous mettre à sa place en fonction de son modèle de comportement.

Le but de cette étape est de préciser ce que le Persona pense de votre produit.

Quels problèmes peuvent empêcher le Persona d’acheter votre produit ou service ? Quelles sont ses objections ?

Les réponses à ces questions vous aideront à créer une proposition de vente solide et à accroître votre crédibilité.

Quelles questions le Persona va-t-il se poser à chacune des étapes qui le conduiront à une décision d’achat ?

Les réponses peuvent aider à améliorer votre communication et à engager vos arguments clés au bon moment et au bon endroit.

4-Quel est le canal de communication principal du Persona ?

À ce stade du processus d’identification du client, vous savez déjà ce que le Persona dit de vous, et quels sont ses besoins.

Vous devez maintenant découvrir quels outils ils utilisent pour obtenir ces informations.

Il est logique de supposer qu’il soit dans la même situation que 80 % des internautes et qu’il utilise les médias sociaux. Sur quel réseau et combien de temps passe-t-il sur le Web ?

Vous devez également décider du type de contenu dont vous voulez vous servir pour votre marketing. Votre Persona aime-t-il lire des articles de blog, des vidéos ou des infographies ?

 5-Quels mots utilise-t-il pour faire ses recherches sur la toile ?

Vous avez clairement défini de quoi il a besoin et quel contenu vous devez publier pour attirer son attention. Si vous créez le meilleur contenu du monde, cela n’a aucune importance si personne ne le voit.

Pour vous assurer que vos clients voient le contenu que vous créez, concentrez-vous sur l’optimisation pour les moteurs de recherche et découvrez les mots-clés que vos clients recherchent en ligne.

Vous avez maintenant toutes les informations dont vous avez besoin pour créer une liste de mots-clés pertinents.

6-À quoi ressemble la journée type de votre Persona ?

Le but de cette sixième et dernière étape est d’écrire le scénario d’une journée typique de votre Persona sur la base de toutes les informations que vous avez recueillies.

LIRE  Vaccinology

Rédigez le scénario calmement et utilisez des pronoms singuliers, par exemple : « Je me lève à 6 h 30, après une heure de sport je me douche et prends mon petit-déjeuner. Ensuite, je pars au travail et j’attendrais la pause déjeuner pour voir il y a quoi de nouveau sur mes chaines YouTube préférées ».

L’objectif principal de la dernière étape est de déterminer le bon moment pour poster vos publications et augmenter le taux de réponse.

 

Différentes façons de vous servir du, Card Sorting en UX.

Le Card Sorting est l’une des techniques d’expérience utilisateur (UX) utilisées pour structurer le contenu d’un site Web ou d’une application. Ils permettent de définir la façon dont les utilisateurs perçoivent la structure du contenu, ce qui est important pour la navigation et l’architecture de l’information. Le Card Sorting permet également d’identifier des groupes de contenu et de sélectionner les meilleures dénominations pour différentes parties de la page. Il existe deux types de Card Sorting : ouvert et fermé. Dans un système dit ouvert, les participants doivent trier les cartes contenant des sujets de contenu (par exemple, des articles ou des caractéristiques de page) en groupes sélectionnés. Le système fermé est quant à lui plus structuré et oblige les participants à trier les cartes dans des catégories prédéfinies.

La Card Sorting peut être utiliser à différents stades du projet soit pour infirmer ou confirmer un choix. Ou au préalable pour prédéfinir la structure d’un site Web ou d’une application ou pour tester les structures existantes pendant le projet.

L’évaluation du, Card sorting est relativement simple et peut se faire par voie électronique ou plus traditionnellement avec des cartes papiers. Il est important de se rappeler que le classement des cartes doit être utilisé comme un outil pour générer des idées et des résultats, et non comme une méthode pour évaluer les utilisateurs. L’utilisateur a toujours raison.

Poursuivre la lecture de l’article sur le site d’origine →