Print Friendly, PDF & Email

Formules de politesse : Ne vous emmêlez pas les pinceaux !

Rédiger une lettre, une note ou un mail professionnel passe par le respect de certains codes d’usage. Les formules de politesse en sont un élément essentiel. Même s’il s’agit d’un mail professionnel, elles méritent d’être valorisées. Ignorer ou méconnaitre ces codes peut être préjudiciable à votre relation professionnelle.

Agréer des salutations ou l’expression des salutations : Que dit le code d’usage ?

Il n’est pas rare de rencontrer à la fin d’une lettre ou d’un mail professionnel, la formule de politesse : « Veuillez agréer l’expression de mes salutations distinguées ». Quoique répandue, c’est une formulation fautive et qui pourrait malheureusement déteindre sur la perception du professionnalisme ou la compétence de l’expéditeur du courriel.

Le verbe agréer répond à des règles particulières pour lesquelles le panache des mots relatifs aux formules de politesse n’est pas toujours juste. Agréer, a en effet pour origine latine « Gratum » qui signifie « Agréable ou bienvenu ». Généralement, ce verbe admet des compléments ayant trait à l’expression ou à l’assurance.

En conséquence, la formule de politesse « Veuillez agréer l’expression de mes hommages », « Veuillez agréer l’expression de mes respects » ou encore « Veuillez agréer l’assurance de ma considération » est tout à fait exacte.

En revanche, celle-ci est fautive : « Veuillez agréer l’expression de mes salutations distinguées ». La raison est évidente. On ne peut en effet transmettre que l’expression d’un sentiment ou d’une attitude comme le respect ou l’hommage. À la limite, on peut simplement dire : « Agréer mes salutations ».

La formule de politesse en fin de mail « Veuillez agréer l’expression de mes hommages » constitue en conséquence un non-sens.

LIRE  Est-il préférable d’envoyer des mails ou plutôt des courriers ?

Exprimer des salutations ou des sentiments : Que disent les usages ?

On rencontre souvent des formules de politesse du type : « Recevez, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments dévoués » ou encore « Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués ».

Ces formules de politesse sont tout à fait correctes. En effet, conformément aux usages reconnus par la langue française, on exprime des sentiments et non des salutations.

Ces deux nuances ayant été faites, rien n’empêche d’opter plutôt pour des formules de politesse plus courtes. C’est d’ailleurs ce qui sied aux mails professionnels dont l’utilité est appréciée pour leur rapidité.

En fonction du destinataire, vous pouvez donc choisir une formule de politesse du type : « Mes salutations distinguées », « Mes meilleures salutations », « Mes sentiments les meilleurs », « Cordialement », « Bien cordialement », etc.

Quoi qu’il en soit, sachez qu’un mail professionnel ne saurait s’accommoder de fautes d’orthographe ou de grammaire. Cela risque de ternir votre image ou celle de votre entreprise.

Par ailleurs, les abréviations de comme « Cdt » pour cordialement ou « BAV » pour bien à vous, ne sont pas recommandées, fût-il dans un contexte où vous partagez le même degré dans la hiérarchie avec votre correspondant.