Print Friendly, PDF & Email

En espérant… : Une formule de politesse de fin de mail professionnel à soigner

Les formules de politesse sont assez connues aussi bien dans le domaine administratif que dans le monde professionnel. Cependant, on croit parfois détenir la bonne formule et on l’emploie dans tous ces mails professionnels, sauf qu’elle contient quelques erreurs de syntaxe. Celles-ci se sont répandues et si l’on n’y prend garde, elles risquent de décrédibiliser l’expéditeur. Vous découvrirez dans cet article, le juste usage qu’il faut faire de la formule de politesse « En espérant… ». Vous éviterez ainsi de faire les frais d’une utilisation maladroite.

La formule de politesse « En espérant… » : Éviter la contradiction

Pour conclure un mail professionnel, de nombreuses personnes utilisent plusieurs formules de politesse de type : « En espérant avoir de vos nouvelles, veuillez agréer l’expression de ma profonde gratitude » ou encore « Dans l’espoir que ma candidature retiendra votre attention, recevez l’expression de mes salutations les plus distinguées ».

Ce sont des formules de politesse fautives qui ont certainement dû se glisser dans l’un de vos mails professionnels.

Pourquoi ces formulations sont-elles fausses ?

En débutant votre formule de politesse de fin de mail par « En espérant… », vous recourrez à une mise en apposition. À ce titre, conformément aux règles de syntaxe de la langue française, c’est le sujet qui doit suivre le groupe de mots mis en apposition. Toute autre façon de procéder est fautive.

LIRE  Se servir du courrier électronique en entreprise

En effet, lorsque vous dites « En espérant avoir de vos nouvelles, veuillez agréer… », la mise en apposition n’est reliée à aucun sujet. Et si l’on doit en rechercher un, on pense sans doute au correspondant. Ce qui est quelque peu contradictoire.

Cela s’explique par le fait qu’une telle formulation de politesse porte à croire que c’est le correspondant ou le récepteur qui est dans l’attente ou dans l’espoir d’avoir des nouvelles, ce qui relève d’un contre sens.

Quelle est la formule la plus adaptée ?

La formule de politesse correcte est plutôt celle-ci : « En espérant avoir de vos nouvelles, je vous prie d’agréer l’expression de ma profonde gratitude » ou encore « Dans l’espoir que ma candidature retiendra votre attention, je vous prie de recevoir l’expression de mes salutations les plus distinguées ».

Par ailleurs, pour conclure un mail professionnel, il existe d’autres erreurs à éviter. Lorsque vous utilisez le verbe, prier à la première personne du singulier, écrivez « Je vous prie » et non pas « Je vous pris ». Ce dernier groupe verbal est relié au verbe « Prendre » qui n’a rien à voir avec la présente formule de politesse.

Connaitre ces nuances orthographiques et quelques règles de syntaxe est une donnée essentielle, surtout dans le monde professionnel. Des erreurs comme celles-ci constatées dans une lettre peuvent être fatales et jouer en votre défaveur. Pareillement dans une relation client ou fournisseur.