Print Friendly, PDF & Email

Formule de politesse pour mail professionnel : « dans l’attente »

L’art de la correspondance s’apprend. Il est vrai qu’il existe de grandes ressemblances entre un courrier et un mail professionnel. Cependant, certaines différences subsistent. Le risque probable de transférer les erreurs que vous commettez habituellement dans vos courriers au niveau de vos mails est important. Lorsqu’on utilise la formule de politesse « Dans l’attente… », le choix de la locution qui doit suivre n’est pas pour autant libre. Découvrez, dans cet article, la formule de politesse adéquate.

La particularité de la formule de politesse « Dans l’attente… »

« Dans l’attente de votre accord… », « Dans l’attente de votre réponse… », « Dans l’attente d’une réponse favorable de votre part… ». Ce sont autant de formules de politesse qui peuvent s’employer aussi bien dans une lettre que dans un mail professionnel.

Cependant, la formule de politesse « Dans l’attente… » doit être suivie d’un sujet. Cela s’explique par le fait qu’il s’agit d’une mise en apposition. Toute autre façon de procéder est fautive.

Lorsque vous écrivez, par exemple, « Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, recevez Monsieur le Directeur, l’expression de ma profonde gratitude », il n’existe pas à proprement parler de sujet. Si on doit en rechercher un, on trouverait sans doute votre destinataire, ce qui somme toute, parait illogique, étant donné que c’est vous qui êtes dans l’attente et non votre correspondant.

« Dans l’attente… » : Quelle locution pour compléter ?

La formulation correcte est plutôt celle-ci : « Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma profonde gratitude » ou encore « Dans l’attente de votre accord, je vous prie d’agréer l’assurance de ma considération distinguée ».

LIRE  Modèle de lettre pour demander une avance ou un acompte

Par ailleurs, il faudra également veiller à ce qu’il y ait une certaine harmonie entre la formule d’appel et la formule finale. Ainsi, lorsque vous dites par exemple, « Monsieur le Directeur » en formule d’appel, la formule finale qui sied est celle-ci : « Dans l’attente d’une suite favorable à ma demande, je vous prie d’accepter, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments les plus dévoués ».

Quoi qu’il en soit, une lettre ou un courrier mérite d’être soigné. Un mail professionnel important répond aux mêmes exigences. Vous gagnerez beaucoup à vous relire afin de corriger toutes éventuelles fautes d’orthographe ou de grammaire. Il en va de votre crédibilité et de celle de votre entreprise.

Bien qu’il soit possible de faire usage de formules de politesse semblables aux courriers. Vous pouvez également recourir à des formules plus courtes du type « Cordialement », « Bien cordialement », « Sincèrement » ou « Cordialement vôtre ». Dans tous les cas, il faudra fuir les abréviations comme « Cdt » pour cordialement ou « BAV » pour bien à vous.

Autre chose à éviter, les émoticônes ou les smileys. Si ces pratiques sont fréquentes dans les messageries usuelles, il n’en demeure pas moins qu’elles sont inappropriées aux emails professionnels.