Print Friendly, PDF & Email

Lorsqu’on décide de venir vivre en France avec sa famille, inscrire les enfants dans une école française est une démarche indispensable. En France, il existe plusieurs écoles : l’école maternelle, l’école élémentaire, le collège et le lycée. Comment faut-il s’y prendre pour inscrire ses enfants dans une école française ?

Inscription à l’école maternelle ou élémentaire

L’école maternelle est accessible pour tous les enfants dès l’âge de trois ans (deux ans sous certaines conditions). Elle représente un premier pas vers la scolarité obligatoire qui débute à l’âge de six ans avec l’école élémentaire. L’école maternelle se décompose en trois sections : la petite, la moyenne et la grande section. Les enfants suivent cinq domaines d’apprentissage durant ces trois années. L’école élémentaire est alors obligatoire pour tous les enfants.

Les inscriptions à l’école sont simples pour les citoyens français : il suffit de se rendre en mairie puis de solliciter une inscription dans l’établissement souhaité. Mais pour les enfants dont la famille vient de s’installer en France, les démarches sont un peu plus longues.

Inscription de l’enfant dans une école française

Un enfant qui vient d’arriver en France intègre généralement une classe traditionnelle. S’il ne maîtrise pas bien le français et les apprentissages scolaires lorsqu’il arrive au CP, il peut intégrer une classe pédagogique. Comme pour tous les autres enfants, les enfants allophones nouvellement arrivés sont également dans l’obligation de suivre une scolarité dans une école française.

L’inscription en école maternelle ou élémentaire est faite par les parents, ou par la personne qui est légalement responsable de l’enfant. Ils doivent avant toute chose se rendre dans la mairie de la ville ou du village où ils résident, et ensuite solliciter l’école pour inscrire l’enfant dans une classe adaptée à son niveau.

Évaluation des acquis de l’enfant

Lorsqu’un enfant arrive en France, il est évalué par des enseignants spécialisés. Ils cherchent ainsi à connaître ses connaissances en français et dans d’autres langues enseignées. Ses compétences scolaires sont aussi évaluées dans sa précédente langue. Enfin, les enseignants analysent également son niveau de familiarisation avec l’écrit.

En fonction des résultats obtenus, l’enfant est affecté à une classe ou une unité adaptée à ses connaissances et à ses besoins.

Affectation de l’élève

Un enfant nouvellement arrivé est affecté à une classe maternelle ou élémentaire en fonction de son âge. L’école maternelle n’est pas obligatoire, mais elle est idéale pour préparer les bases de la scolarité et permettre à l’enfant de se développer en société.

Au niveau de l’école élémentaire obligatoire, l’enfant peut avoir besoin de suivre un enseignement poussé en français et pourra alors intégrer une unité spécifique.

Diplôme d’études en langue française

Les enfants qui viennent d’arriver en France ont la possibilité de passer le diplôme d’études en langue française. Le Delf Prim leur est donc accessible entre huit et douze ans. Il s’agit d’une certification officielle issue du ministère de l’Éducation nationale. Il est reconnu dans le monde et il est délivré par le Centre international d’étude pédagogique.

Inscription des enfants au collège ou au lycée

Il est obligatoire de scolariser les enfants venant de l’étranger dans une école française lorsqu’ils arrivent sur le territoire. La procédure d’inscription peut alors varier s’il s’agit d’un retour en France ou d’une première installation. Il est possible d’adapter la scolarité des enfants qui arrivent en France sans parler la langue.

L’évaluation des acquis des élèves

Les élèves qui arrivent de l’étranger et qui cherchent à intégrer une école française font toujours l’objet d’une évaluation. Les enseignants évaluent alors leurs compétences, leurs connaissances et leurs acquis. Les parents doivent donc se mettre en relation avec le Casnav du lieu de leur domicile.

Un rendez-vous permettra à la famille et à l’enfant de rencontrer un conseiller d’orientation psychologue. Il analysera le parcours de l’enfant et organisera une évaluation pédagogique. Les résultats sont alors transmis aux enseignants chargés de l’accueil de l’enfant. Son profil scolaire et les possibilités d’accueil adaptées à son niveau détermineront son affectation. Elle se trouve toujours à une distance jugée raisonnable du domicile familial.

Inscrire un élève dans une école française

Les parents doivent inscrire leurs enfants auprès de la grande école dans laquelle l’enfant est affecté. Ce peut être un collège ou un lycée. L’enfant doit être présent sur le territoire français lors de son inscription dans un établissement scolaire ou une école française.

Les documents à fournir peuvent varier en fonction des rectorats. Si les pièces d’identité sont toujours obligatoires, d’autres documents peuvent être attendus. Il est donc préférable de se renseigner directement auprès de l’établissement concerné avant l’inscription de l’enfant.

La scolarité des élèves en France

L’élève peut se diriger vers différentes unités en fonction de son parcours scolaire. Les enfants scolarisés dans leur pays d’origine pourront intégrer des unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants. Ceux qui n’ont pas suivi de parcours scolaire avant leur arrivée dans une école française entreront alors dans une unité spécifiquement dédiée.

L’objectif est de permettre aux élèves une insertion plus rapide et progressive. Pour cela, les enseignants évaluent l’élève tout au long de l’année, et non pas à la fin de l’année scolaire. Il bénéficie d’un enseignement en unité pédagogique afin de le soutenir durant plusieurs années. C’est ainsi qu’un élève non scolarisé scolarisé ou peu scolarisé peut compléter sa formation en français.

La scolarité n’est pas obligatoire pour les jeunes de plus de 16 ans. Ils peuvent donc intégrer des lycées professionnels, technologiques ou généraux et ainsi profiter d’un projet professionnel sur mesure.

Diplômes d’études en langue française

Les jeunes de douze à dix-sept ans ont aussi la possibilité de passer le diplôme d’études en langue française junior ou scolaire, tout comme les élèves plus jeunes. Le Centre international d’étude pédagogique délivre ce diplôme, que le monde entier reconnaît.

Pour conclure

En clair, lorsqu’un enfant arrive en France, il doit intégrer une école française. Cette obligation est valable de la maternelle au lycée, en passant par la grande école. Les parents doivent se rendre en mairie pour connaître les documents à fournir et prendre ainsi connaissance des démarches à entreprendre. Elles sont généralement très variables. Ils pourront ainsi inscrire leur enfant dans l’école française qui leur correspond. Des unités spécifiques sont en place pour les enfants nouvellement arrivés en France. Elles leur donnent toutes les chances de réussir leur parcours scolaire.