Print Friendly, PDF & Email

Quelle que soit l’époque, l’efficacité a toujours été une qualité recherchée dans le monde professionnel. Et cette qualité n’est pas non plus en marge en ce qui concerne le domaine de l’écriture au travail (aussi appelés écrits utilitaires). En effet, il s’agit de l’ensemble constitué de : rapport d’activités, courriers, notes, compte-rendu…

À titre illustratif, j’ai été sollicité, à bien des occasions, pour relire le travail de mes collègues dans le cadre professionnel. Je me suis retrouvé confronté, pour la majorité d’entre eux, à des écrits qui ne convenaient pas du tout à leur niveau d’études, voire à notre domaine professionnel. Considérons, par exemple cette phrase :

«Au vu de la place grandissante du téléphone portable dans nos vies, le secteur de la téléphonie est assuré de se développer pendant encore de nombreuses années.»

Cette même phrase aurait pu être écrite d’une manière plus simple, et surtout plus efficace. Nous aurons pu avoir donc :

«La place grandissante du téléphone portable dans nos vies assure le développement du secteur de la téléphonie pour encore longtemps.»

Tout d’abord, constater la suppression de l’expression « au vu de ». Bien que l’utilisation de cette expression ne soit pas une faute d’orthographe, elle n’est tout de même pas utile pour la compréhension de la phrase. En effet, cette expression est de trop dans cette phrase ; cette phrase où faire usage de mots plus courants aurait permis à tout lecteur de mieux appréhender le contexte du message véhiculé.

Ensuite, tenant compte du nombre de mots contenu dans cette phrase, vous remarquerez une différence de 07 mots. En effet, 20 mots pour la phrase réécrite contre 27 mots pour la phrase initiale. En général, une phrase doit contenir en moyenne 20 mots. Un nombre de mots idéal qui renvoie à faire usage de phrases courtes dans un même paragraphe pour un meilleur équilibre. Il est beaucoup plus concevable d’alterner la longueur des phrases dans un paragraphe afin d’avoir un écrit plus rythmé. Toutefois, les phrases de plus de 35 mots ne facilitent ni la lecture ni la compréhension, attestant ainsi de l’existence d’une limite de longueur. Cette règle s’applique à tous qu’on soit une simple personne ou un érudit, étant donné que sa violation entrave la capacité de mémoire courte du cerveau humain.

LIRE  Modèle de lettre pour signaler une erreur sur son bulletin de salaire

Par ailleurs, noter également la substitution de « pour de nombreuses années » par « longtemps ». Ce choix se réfère principalement aux études de Rudolf Flesch sur la lisibilité, où il met en évidence l’importance de l’utilisation de mots courts pour une efficacité plus grande dans la lecture.

Enfin, vous avez pu constater le changement de la phase passant d’une voix passive à une voix active. La phrase est ainsi plus compréhensible. En effet, la structure proposée à cette phrase montre d’une manière plus précise et claire le lien existant entre la place grandissante du téléphone et le développement du marché de la téléphonie. Un lien de cause à effet qui permet au lecteur de comprendre le sujet.

En définitive, écrire un texte simplement permet au destinataire de le lire jusqu’au bout, de le comprendre sans se poser des questions ; c’est en cela que réside l’efficacité de votre écriture.