Print Friendly, PDF & Email

L'auto-entreprise, ou plutôt micro-entreprise, est un statut avantageux pour déclarer une petite activité en limitant les démarches administratives. Avec un peu plus de 1,7 million de micro-entrepreneurs en France en décembre 2019 (+26,5 % sur un an), selon la Fédération des auto-entrepreneurs, le statut ne cesse en effet de séduire. Près de la moitié des entreprises qui se créent en France sont des micro-entreprises (47 % en 2019).

Toutefois, derrière l'apparente simplicité du statut, la question de la responsabilité de l'auto-entrepreneur revêt un risque majeur dont on ne parle que très peu.

Une responsabilité illimitée sur vos biens professionnels et personnels

En adoptant le statut d’entrepreneur individuel dans le cadre de la micro-entreprise, votre responsabilité est engagée de manière illimitée sur vos biens professionnels et personnels, notamment en cas de redressement judiciaire.

Toutefois, vous conservez une protection concernant votre résidence principale, insaisissable de plein droit, qu'elle soit  détenue en pleine propriété, en usufruit ou en nue-propriété.

Si vous avez d’autres biens immobiliers non affectés à votre activité (un terrain ou une résidence secondaire par exemple), vous pouvez

Poursuivre la lecture de l'article sur le site d'origine →

LIRE  Au fait, que signifie vraiment « être bilingue »?